• 11-.Bazille / moderne et réaliste

    Pause estivale

    Avec cette  présentation de Frédéric Bazille s'achève la 1ère saison de ce nouveau blog . Elle fut dense , je crois ...Aussi faut il me ressourcer . Reprise au mois de septembre .

    -=-=-=-=-=-=

    Frédéric Bazille , le montpelliérain ,né en 1841 , le fils d'un riche propriétaire terrien , serait médecin ...

    Mais à Paris , où il était monté , il passait le plus clair de son temps à l'école des Beaux arts !

    1864 , échec  annoncé à la fac de médecine .

    Compréhensif , son père accepte sa nouvelle vocation d'artiste peintre .

    1865 :partage d'un atelier avec Monet.

     Beaucoup de modernité et de réalisme dans la peinture impressionniste de Bazille dont l'oeuvre sera , hélas , prématurément interrompue en 1870 , à l'âge de 29 ans .

     L'idéaliste peintre s'était en effet engagé avec beaucoup d'enthousiasme dans un régiment de zouaves lors de la guerre franco-prussienne .

    Il fut tué au combat , Beaune-la -Rolande  ( près d'Orléans) , le 28 novembre .

     1864 Portrait de Frédéric Bazille par Monet .

    4.Bazille /1/

    1864 nu couché

    En 1864 , Bazille travaille concert avec Claude Monet . Les deux hommes partagent un atelier , rue de Furstenberg à Paris .

    4.Bazille /1/

     

     

     

     

     

     

    1864 la robe rose

     

    Durant cet été 1864 le peintre s'est lancé , pour la première fois, dans une grande compostion représentant une figure en plein air .

     

    C'est une beau tableau de peinture claire , un bel exemple réussi d'intégration réaliste d'une figure , de surcroît  dans un paysage  languedocien qui apparaît en arrière plan .

     

     

     

     

     

     

     

     

    4.Bazille /1/

    1864   le sommeil de Rita

    Difficile exercice que celui de représenter un animal , à la contexture sombre , et de le rendre aussi ....vivant !

    4.Bazille /1/

     

     

     

     

     

     

     

    1865 l'atelier de la rue Fustenberg

      En ses débuts , Monet vendait mal ses tableaux .S'en suivait une situation difficile .

    Généreux , Frédéric Bazille proposa à son camarade de venir partager son atelier .

     

     

     

     

     

     

     

     

    4.Bazille /1/

     

     

     

     

     

     

    1865 le village de Chailly

     

    Dans la parfaite tradition impressionniste une vue extérieure ,  vraisemblablement peinte sur le motif  .

     

    les artistes aimaient placer des personnages dans leurs tableaux.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    4.Bazille /1/

    1965 l'ambulance improvisée

    Bazille a laissé peu de tableaux .

    Une cinquantaine environ .

    Longtemps ces toiles demeurèrent dans la famille à Montpellier .

    Le seul achat des Musées nationaux , à cette époque , fut l' " ambulance" ci-dessus , un petit tableau qui représente Monet alité ,acquis pour sa valeur iconographique .

    4.Bazille /1/4.Bazille /1/

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                      1865 . Portrait d'Edouard Blau

     

                                                                                                             1866 Etudes de fleurs .

    Il y a de l'apparat dans cette nature morte où une grande importance est donnée aux accessoires . En 2004 ce tableau a obtenu un prix record lors d'une vente publique à NY.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    12 commentaires
  •   Au2-Eugène Delacroix /1/  De la peinture lyrique...cun excès  dans la vie extra-sérieuse d'Eugène Delacroix (1798_1863). C'est un rigoriste qui a trouvé dans la peinture l'intérêt essentiel de sa vie .

    C'est en 1816 , que le tout jeune homme de 18 ans rencontre Géricault , de 7 ans son ainé .A ce moment Eugène est orphelin de ses 2 parents , lui qui connut les ors bonapartistes quand son père fut préfet sous l'Empire . Mais il n'avait que 7 ans quand disparut son géniteur !

    Géricault , le verbe haut , resplendissant, est un séducteur .Il assure à son jeune protégé :

    " nous allons rénover la grande peinture"

     

    Et Delacroix passe sont temps dans les musées . Le louvre devient son laboratoire . Il copie Rubens , s'extasie devant Michel-Ange se nourrit de l'essentiel pour lui , le grand art ..

    Le futur prince des romantiques croise la route des Hugo , Musset , George Sand , Berlioz . Il s'enivre de connaissances :

    "Le seul souvenir de certains tableaux me pénètre de tout mon être , même quand je ne les vois pas" !

     

    C'est une génération très cultivée qui s'apprête à prendre , à bras le corps ,le monde des observateurs , un monde que Géricault vient de s'approprier - nous sommes en 1819_ avec un véritable manifeste de la peinture romantique , le radeau de la Méduse .

    Jules Michelet , l'historien , n'écrit il pas , à propos de ce tableau : " C'est notre société , tout entière qui se trouve emportée !"

     

     1821 Delacroix en Hamlet .

     

    2-Eugène Delacroix /1/  De la peinture lyrique...

    1824 le massacre de Scio . Aquarelle préparatoire.

    Le massacre des grecs par les turcs .Encore un crime contre l'humanité : les prisonniers vont être exécutés !

    2-Eugène Delacroix /1/  De la peinture lyrique...

    1824-étude pour le tableau du "massacre ...".

    Delacroix était un gros travailleur , un méticuleux qui voulait peaufiner tous les détails .

    2-Eugène Delacroix /1/  De la peinture lyrique...

    1824- scènes des massacres de Scio - détails .

    Un peintre , Gros , avait parlé , à propos de cette toile de "massacre de la peinture ".

    Le tableau est pourtant un manifeste par sa manière nouvelle et libre d'exprimer la lumière et l'atmosphère .

    Justement par le couleur !

    A n'en pas douter , après cette oeuvre  l'art du 19ème ne peut que commencer à évoluer ...

    -=-=-=-=-=-=-=

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • 1-La latte , un fort  du 13ème siècle.

     

     

     

     

     

    A l'est du Cap Fréhel , le Fort La latte a été édifié au 13ème siècle .

     

    Rénové au 17ème .

     

    Le site escarpé domine l'une des plus belles baie de la Bretagne , cadre de grandes courses transatlantiques .

     

     

     

     

    1985- Buffet .

     

     

     

     

     

    1-La latte , un fort  du 13ème siècle.

    1945- le fort vu par Ernest Guérin . Aquarelle  visible au musée d'art et d'histoire de st Brieuc .

    1-La latte , un fort  du 13ème siècle.1950- au tour de léon Hamonet de s'y coller ...Et de peindre une nouvelle aquarelle .

    1-La latte , un fort  du 13ème siècle.

    1970 ( vers ) - Yvette L' Héritier a pris une autre parti pour peindre le fort . Plus stylisé et abondamment enrichi de couleurs plutôt violentes .

    1-La latte , un fort  du 13ème siècle.

    1991- Buffet , à nouveau revient sur le site  et le présente sous un angle différent .

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • 3.Marc /1/Pour Franz Marc (1880_1916) , à la destinée aussi cruelle que celle de son copain Macke , l'art est une force spirituelle qui doit s'opposer à l'effet néfaste de la société industrielle moderne .

    Adolescent , le jeune homme songeait au religieux . Mais la philosophie l'en détourna .Finalement artiste-peintre il serait ...

    1900  :      académie des Beaux arts munichois , mais son formalisme l'en détourne .

    1903   : Paris , découverte ,de Courbet , Delacroix,de l'impressionnisme .des estampes japonaises au rendu si particulier .

    Hélas ,,de relation féminine en relation féminine décevante , il développe plusieurs dépressions : Franz se renferme sur lui-même sur son  " âme chancelante et craintive".

    1907: Paris à nouveau . Ce sont Gauguin , les cubistes , les expressionnistes , Matisse . Et surtout Van Gogh dont il dira :

    "C'est le plus authentique , le le plus grand , le plus poignant que je connaisse ... Peindre la nature la plus ordinaire en plaçant sa foi et son aspiration en elle , voilà la réalisation suprême" !"

    1910 :  la rencontre ... Avec August Macke , de 7 ans son cadet . Tous les deux vont fonder une revue Der Blaue Reiter (le cavalier vbleu) où ils expriment leur vision de l'art, une vision qui s'affinera encore après la rencontre avec le mystique Kandinski .

    Sous l'influence de ce dernier  Marc  pense que l'essence spirituelle des choses est en fait un invisible mieux révélé par l'abstraction .

    1912 passé , l'artiste abandonnera les personnages pour ne laisser parler que les animaux ( sa grande passion )" seuls garants de la spiritualité ".

    En s'engageant dans la première guerre mondiale  , Franz Marc , profondément religieux pensait que le conflit serait une forme de purification de l'ancienne civilisation et de sa corruption , une rédemption par la souffrance !

    L'horrible réalité de la guerre et la mort de son copain Macke , en Champagne , en septembre 1914 lui fera changer d'opinion . Rapidement .

    "la guerre est une des choses les plus diaboliques pour laquelle nous nous sommes sacrifiés" .

    Il mourra , le 4 mars 1916, à Verdun , d'un éclat d'obus à la tête .

    3.Marc /1/

    1902 l'enfant au traîneau .

    3.Marc /1/

     

     

     

     

    1902 , la mère de Franz

     

    Sophie Maurice était une française venant d'Alsace .

    Elle donna une éducation stricte  , calviniste, et une formation bilingue à son fils .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    3.Marc /1/

    1903 les enfants et le bateau .

    3.Marc /1/

    1903 . paysage de Staffelalm

    Une vision assez apocalyptique du monde !

    3.Marc /1/

    1906  le cheval

    C'est à l'armée que l'artiste a développé une rélle passion pour les chevaux .

    3.Marc /1/

    1906 le vent ...

    L'art du mouvement .  Grands coups de pinceaux vivants et colorés .

    3.Marc /1/3.Marc /1/

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ci-dessus , Maria Franck  sa dernière compagne .Il l'épousera en 1913 .

             

                                                                                                                                                            1906    : avec un coq dans les bras .

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • 3-Breton- le "vrai" du monde paysan1883 -jules Breton-autoportrait

     

     

     

     

     

     

    Jules Breton ( 1827-1906) est un gars du Nord , un ch'ti ...

    D'une famille de notables , un père , maire de Courrières .

    Formation artistique classique avec des maîtres comme Ingres ou Vernet.

    Mais de cet enseignement , il versera dans une expression plus réaliste , plus naturaliste.

    Notamment après 1848 et les forts bouleversements sociaux et politiques qui secouèrent la France .

    En effet la montée de l'industrialisation avait provoqué un exode  des campagnes vers les villes et suscité , chez les intellectuels , les artistes en particulier , une prise de conscience de la rudesse de la vie paysanne .

     

     

     

     

     

     

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1852- la  jeune glaneuse se repose .

    Un magnifique contre-jour .

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1856-le feu dans la meule !

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1857- la bénédiction du blé .

    l'omniprésence de la religion ...

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1858- la mise en place d'un calvaire .

    Tout le monde est sur le pont !

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1859- devant la cheminée .

    On ne lésinait pas devant les volumes ... je ne te dis pas le vent qui pénétrait dans la maison par l'énorme conduit !

    Observe que la maison est plutôt dépouillée , ce qui en dit long sur la misère du couple.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • 1-Pte du Raz /

    1882-pte du raz- brûleuses de varech - G. Clairin .

    On peut voir cette toile  d'inspiration très fantastique au Musée d'histoire de St Brieuc .

    On y voit des femmes ( accompagnées de leurs enfants) activer un palan afin de remonter le varech .

    L'image est volontairement dramatisée et met en relief le travail pénible des femmes que l'on voit tout au long de la falaise .

    En arrière plan , derrière un "talus" de pierres grossièrement taillées ,  on brûle ce varech pour en faire un engrais .

    1-Pte du Raz /

    1830-la pointe du Raz - E. Lansyer

    Emmanuel Lansyer est un habitué des côtes bretonnes qu'il aime fixer sur ses toiles .

    L'opposition est assez marquée entre un ciel et une mer , aux teintes  claires voisines ,et une terre aride au dénuement fracassant .

    1-Pte du Raz /

    1895- la pointe du raz vue par maxime Maufra

    Comme son collègue Lansyer , Maufra est un voyageur perpétuellement à la recherche d'angles bretons du meilleur effet .

    Il a trouvé cette pointe  du bout du monde qui le fascine et à laquelle il donne beaucoup de mouvements ,de  couleurs et de vie .

    1-Pte du Raz /

    1952-La baie des  Trépassés - De Vlaminck

    Maurice de Vlaminck , fils d'un flamand et d'une lorraine s'est retrouvé lors de  son service militaire à Vitré .

    Première rencontre avec la Bretagne . Il reviendra plus tard , à St Brieuc , où s'est installée sa fille .

    En 1949 , il se retrouve , en visite à Pont Aven . D'un pas , c'est la visite à la   mythique  Pte du Raz .

    La toile qu'il peint , en 1952, trahit une vision presqu'apocalyptique du lieu ...

    La tonalité des couleurs se veut être à l'unisson d'un pays qui nourrit de nombreuses légendes et devant lequel on frémit volontiers  !

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • 2.kichner / "créer une liberté de vie!"2.kichner / "créer une liberté de vie!"2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1907/1908 / nus

    "Nous voulons créer une liberté de vie et de mouvement  par rapport aux forces anciennes      trop bien ancrées "      (Manifeste des expressionnistes allemands )

     

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1908 . Méditation

    Kichner est l'un des  fondateurs du premier mouvement expressionniste allemand,die Brücke ( le pont) fondé en 1905. Ces jeunes artistes voulaient un " pont" entre le passé et le présent .

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1908 Emmy Frisch

    Ces expressionnistes étaient  marqués par le fauvisme , de Matisse en particulier ,  ils voulaient libérer les couleurs .

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1908 une rue de Dresde

    Kichner et ses amis voulaient des formes plus  suggérées que restituées .

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1908 la maison

    refuser le formalisme , laisser libre cours aux impressions immédiates , aux émotions .

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1909  le bain

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1909 la femme à la chemise blanche .

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires
  • 10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    Cette litho ( dont on ignore l'auteur )  date de 1878 .

    Elle présente un Charles Daubigny apaisé après une carrière féconde  qui le vit évoluer , enrichir sa palette .

    Ses rencontres avec les impressionnistes,Manet Pissaro, Bazille,Morisot ,Renoir dans les années 1860 lui permirent de comprendre cette nouvelle façon de peindre .

    En 1869 , quand il devint membre du jury du Salon il fut un des rares à défendre cette école qui dérangeait ses collègues  très attachés aux canons du classicisme.

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1851 -la moisson         

      Daubigny se spécialisait dans la peinture de paysage .Mais il aimait y mettre de la vie , et ce vivant  sont ces paysans en plein travaux des champs .

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1862-le printemps .

    Il fut l'un des premiers à peindre en plein air  au contact de la nature .

    . Il dut essuyer des reproches du genre " tes toiles sont inachevées ."

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

     1870-les blanchisseuses.

    En janvier 1871 , Daubigny se réfugia à Londres , il voulait ainsi échapper à la guerre franco-prussienne.

    C'est là qu'il fit la connaissance de Monet et qu'il lui présenta le marchand d'art Durand-Ruel qui allait jouer , par la suite , un rôle prépondérant dans la diffusion des peintures impressionnistes.

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1871- Etaples - les bateaux .

    A l'occasion , comme ici à son retour de Londres , Daubigny peignait des marines .

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1877 -Les Andelys - Le château Gaillard .

    Les ondulations de la Seine , les ruines d'un Château imprenable au temps où Richard Coeur de Lion défendait Rouen contre les attaques françaises,ont inspiré l'artiste qui nous livre une toile à l'accent très  romantique .

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    Depuis 1862 les ruines sont classées "monument historique"

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • 1-Morlaix /

    1874-la rivière de Morlaix- E Lansyer

    Ce qui frappe dans ce tableau c'est un ciel travaillé qu'un Boudin ne renierait pas ... mais aussi les méandres d'une rivière qui permet à Morlaix de revendiquer un statut portuaire .

    1-Morlaix /

     

    1868_le remouleur - Jules Noël(1810-1881)

     

     

     

     

     

    Morlaix , c'est un riche passé historique . Uniques sont les  maisons à lanternes.

    Et que dire des vieille ruelles du centre ville ...

    L'artiste a donné beaucoup de mouvements à une toile très vivante .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1-Morlaix /

    1815-la grande place de Morlaix - E. Puyo

    Le magnifique estuaire qui relie la ville à la mer , équipé d'écluses , fait de Morlaix  un  port à petit cabotage .

    C'est l'extrémité du bassin à flot qui est ici représentée .

    1-Morlaix /

    1815-la rue Carnot . Edmond Puyo

    Edmond Puyot aimait la ville dont il fut maire . Conservateur du musée , il avait encore le don de la peinture . Aussi a t il laissé des toiles intéressantes  de véracité :maisons en pans de bois , commerces , habitants , activité de livraison ( cette charrette ci-dessus doit sans doute livrer de la marchandise sur le port ) .

    Ces maisons seront par la suite détruites pour assurer l'ouverture d'une grande voie Paris -Brest .

    1-Morlaix /

    1835 ( vers )- Morlaix - sur le quai-Isabey

    'Un aspect du port dont on devine l'activité .

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • 1.Macke /

    1905 pêcheurs sur le bord du Rhin

    A 17 ans , le jeune August suit  les Beaux arts de Dusseldorf , mais déjà il aspire à plus de liberté de travail sur les sujets du quotidien ( comme ci-dessus) qui lui conviennent mieux que les propositions académiques .

    1.Macke /

    1907 l'arbre dans le champ de blé

    En 1907 Macke découvre la modernité française , l'impressionnisme en particulier .

    Cette perception va modifier sa perception de la vie et de la peinture .

    A Paris ,  il découvre ainsi les oeuvres de Manet , Degas , Toulouse-lautrec ainsi que la vie parisienne .

    En été 1907 , en plein air , il réalise cette petite esquisse à l'huile ( ci-dessus) .

    1.Macke /1.Macke /

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                      En 1909 Auguste épouse  Elisabeth Gerhardt la nièce d'un     collectionneur qui finance ses travaux .     (à gauche  et à droite)

    Voyage de noces à Paris .

     

     

     

     

    1.Macke /1.Macke /

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1909 Elisabeth cousant .

                                                                                                                         autoportrait

     

    1.Macke /1.Macke /

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1910 Adam et Eve   

    Influence nabiste , un dessin très marqué ,des couleurs affirmées en aplats .

    Technique que l'on retrouve également sur le tableau de droite   .

                                                                                                  

     

                                                                                                                                       1910 jeune fille à la poupée

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires