• Pause automnale

    _=_=_=_=

     

    Comme nombre d'artistes , le suisse Hodler n'a pas échappé à l'exercice de l'autoportrait.

    Depuis le gros plan sur le visage à la vue élargie au buste qui permet de créer un espace , une respiration.

    Hodler 2 /  autoportraits...Hodler 2 /  autoportraits...

     

     

     

    -1912-gros plan

    -1900-gros plan plus élargi

    Hodler 2 /  autoportraits...Hodler 2 /  autoportraits...

     

     

    -1914 -le plan s'élargit encore

    -1916-cette fois , à droite, le portrait respire davantage !

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Hopper 2 /

    1911-les régatiers

    Hopper 2 /

    1914-une route dans le Maine

    Hopper 2 /

    1914-un soir tout en bleu !

    Hopper 2 /

    1921-intérieur new-yorkais

    Hopper 2 /

    1921-une jeune fille à la machine à coudre.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Gagnon 2 /  Baie St Paul , au Canada

    1908-baie St Paul , au Canada

    Gagnon 2 /  Baie St Paul , au Canada

    1907-sur les bords de la Rance

    Gagnon 2 /  Baie St Paul , au Canada

    1908-le canal du Loing

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Pont-Aven 2 /  Sur les bords de l'Aven

    1878-le port de Pont-Aven- G.Roullet

    Sur l'Aven , les installations sont très rudimentaires .

    Dommage que la facture du tableau soit si sombre . Sans doute un parti-pris de l'artiste.

    Pont-Aven 2 /  Sur les bords de l'Aven

    1879- le port de Pont-Aven- W. Lamb Picknell

    L'américain est resté 5 années à Pont -Aven .

    En ces années , le port était très actif : grains et farines pour les nombreux moulins , denrées alimentaires , bois , granit en provenance des carrières locales.

    Pont-Aven 2 /  Sur les bords de l'AvenPont-Aven 2 /  Sur les bords de l'Aven

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A gauche ,un de ces petits métiers (ici le rétameur peint vers 1880 par un peintre américain , Nicholls) nombreux à l'époque.

    A droite , 1886-les 4 bretonnes de Gauguin .

    Le tableau est encore dans une forme de "couleur locale" . Son dessin est déjà bien simplifié.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

    Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

    1867-la terrasse à St Adresse.

    Monet avait un oncle qui habitait St Adresse dans la banlieue du Havre.

    La scène a pour cadre la terrasse du jardin.

    Tous les éléments de la peinture impressionniste sont dans ce tableau:

     grand soin dans la diffusion de la  lumière et l'emploi de couleurs étalées  en touches irrégulières qui donnent beaucoup de vivacité à la scène.

    Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

    1867- dans la port de Honfleur

    Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

    1867- les bateaux échoués sur la plage de St Adresse

    Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

     

     

    1867-Jean Monet dans son berceau

     

    C'est cette même année qu'est né le premier enfant de l'artiste

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • La mer a toujours stimulé l'imagination et la créativité des artistes.

    Les impressionnistes étaient plutôt des peintres d'eau douce et il faudra qu'Eugène Boudin soit inspiré par les plages normandes pour que s'éveille leur intérêt pour les côtes maritimes.

    C'est en 1862 que Monet rencontra Boudin et son disciple Jongkind . Le trio,de concert , ne manqua pas d'aller voir la mer d'un peu plus près ...

    Monet /9/ -1867- Le port du Havre par mauvais temps.

    1867-le port du Havre par mauvais temps

    La composition est marquée par un clair-obscur à la Courbet.

    Peu de couleurs , des tons  variant sur les gris-bleutés .

    Du coup l'attention de l'observateur se porte sur le grand voilier et les spectateurs que l'on devine attentifs et sans doute préoccupés.

    Monet /9/ -1867- Le port du Havre par mauvais temps.

    1866-la vague verte

    Extrordinaire mouvement de houle qui nous transporte ,mais aussi nous inquiète !

    Monet /9/ -1867- Le port du Havre par mauvais temps.

    1867-régate à St Adresse

    Monet /9/ -1867- Le port du Havre par mauvais temps.

    1867- le quai du Louvre à Paris.

    1

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • Publics ou privés, les jardins furent les passions des peintres impressionnistes.

    Ils s'y sentaient proches de la nature.

    Ils y trouvaient aussi la couleur des fleurs avec mille nuances, la lumière infinie.

    Et par dessus tout une forme de recueillement propice à éveiller des états d'âme , qu'ils soient joyeux ou tristes.

    Claude Monet est un de ceux qui s'approprièrent le mieux du concept.

    Monet /8/  1866 : femmes au jardin

    1866-1866_ femmes au jardin

    Une nouvelle fois , Camille Doncieux sert de modèle pour les quatre femmes disposées de façon asymétrique autour d'un arbre.

    L'oeuvre fut refusée par le jury du Salon !

    Comme Monet se trouvait alors sans le sou , son copain Bazille lui acheta le tableau.

    Monet /8/  1866 : femmes au jardinMonet /8/  1866 : femmes au jardin

     

     

     

    Monet /8/  1866 : femmes au jardinMonet /8/  1866 : femmes au jardin

     

     

     1866- effets de nuit

     

    1866-voiliers à Honfleur

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • 1866 encore ... Monet va se lancer dans la réalisation d'un autre toile qu'il peindra en 4 jours :

    "la femme à la robe verte". Il s'agit encore de Camille-léonie Doncieux ( le modèle du "déjeuner sur l'herbe" ).

    La jeune fille partage ,avec l'artiste, le temps de la bohème et du pain sec ...

    Mais la liaison déplaît à la famille de Monet. Passant outre les réserves familiales , Claude épousera celle qui lui a si souvent servi de modèle .

    2 enfants , Jean (1867) et Michel( 1878) naîtront de cette union  qui s'achèvera prématurément en 1879 , au décès de Camille , alors âgée seulement de 32 ans.

    Monet /7/  1866 : Camille en robe verte ... 

     

     

     

     

     

     

     

    L'oeuvre fut accueillie avec un enthousiasme extraordinaire...

     

    On louait , en particulier , le rendu parfait des effets de relief de la robe à rayures  qui "tombait en plis souples".

     

    On reconnaissait encore l'élégance d'une posture naturelle jusqu'au geste anodin du laçage du chapeau.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Monet /7/  1866 : Camille en robe verte ...

    1866-femme au  jardin

    Synthèse et aboutissement des recherches de Monet sur les effets de la lumière sur les couleurs .

    La toile a été réalisée à St Adresse , un faubourg du havre.

    La scène se situe dans le jardin de la propriété du cousin , Paul-Eugène Lecadre .

    La femme représentée est l'épouse de l'hôte ,  Jeanne-Marguerite Lecadre.

    Monet /7/  1866 : Camille en robe verte ...

    1866- sur le vaste océan

    Etrange choix des tons ocres ... Ce n'est sûrement pas le tableau le plus abouti de l' artiste !

    Monet /7/  1866 : Camille en robe verte ...

     

     

     

     

    1866-Camille et son chien

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  •  

     

     

    Cette semaine Claude Monet sera à l'affiche !

    -=-=-=-=-=-=

     

     

    Le "déjeuner sur l'herbe" ,d'Edouard Manet (1863) avait été refusé au Salon officiel ,à l'orientation des plus classiques ....

    Présenté au Salon des refusés   le tableau avait suscité un énorme scandale .

    Au salon de 1866 , Monet voulut se faire connaître de la critique journalistique en reprenant ce même thème de Manet .

    Il recherchait un rapport plus direct avec le sujet , aussi choisit il la forêt de Barbizon comme cadre pour y placer ses personnages.

    Et voilà mon artiste de prendre comme modèles son copain Bazille (il est adossé à l'arbre) et la jeune Camille Doncieux ,19 ans ,pour les personnages féminins.

    Pour Monet il s'agissait de mettre en place une forme d'instantané au cours d'un pique-nique champêtre.

    C'était une nouveauté totale que de peindre des modèles directement en plein air .

    Même l'éclat de lumière qui enveloppait la scène devenait originale !

    Courbet avait critiqué la toile aux dimensions géantes : 7 mètres de longueur !!! (il n'en existe aujourd'hui que 2 fragments).

    Désarçonné par les réserves de l'ainé , Monet renonça à présenter la toile au Salon.

    Monet 6 / 1866 :le déjeuner sur l'herbe (hommage à Manet)

    En 1866 , Monet reprit le thème de Manet (1863) .

    Mais cette fois , prudence ...il n'y a pas de nu !

    A la différence encore du tableau de Manet peint en intérieur , Claude Monet a fait poser ses modèles en plein air - c'est une nouveauté absolue- afin de pouvoir travailler sur la lumière solaire dans laquelle baigne toute la composition .

    Monet 5 / 1866 :le déjeuner sur l'herbe (hommage à Manet)

    détails du centre

    Monet 5 / 1866 :le déjeuner sur l'herbe (hommage à Manet)Monet 5 / 1866 :le déjeuner sur l'herbe (hommage à Manet)

     

     

     

     

     

     

     

     

    détails

    à gauche

    et à droite.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • Au 18ème , au 19ème , dans les bois bretons , vivaient  des paysans , près de leurs hutte.

    Ils y fabriquaient des sabots .

    Mon arrière grand père maternel  en fut !

    Ces sabots qui allaient ensuite rejoindre , dans les boutiques , au milieu de l'épicerie ou de la mercerie , les "gaulées" qui s'y  trouvaient déjà.

    Mathurin  Méheut , en quelques coups de fusains a tracé le tableau !

    Le Pouldu 2 / les sabotiers de Clohars-Carnoët

    Près de la hutte , la taille du bois .

    Le Pouldu 2 / les sabotiers de Clohars-Carnoët

    A coups de hache !

    Le Pouldu 2 / les sabotiers de Clohars-CarnoëtLe Pouldu 2 / les sabotiers de Clohars-Carnoët

     

    Et la taille , et la finition se poursuivaient ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires