• 1-Dinan / vieilles rues , vieux bâtiments

    1-Dinan / vieilles rues , vieux bâtiments

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A n'en pas douter , Dinan , dans les Côtes d'armor , est une des plus belles villes bretonnes .

    C'est une ville d'art et d'histoire qui connut son apogée au Moyen -âge .

    Une ville où l'on arrive d'un côté par le pont de Lanvallay qui domine la Rance et le port qui s'y est installé .

    C'est l'anglais George Stanfield qui présente le port ( détail ) , peint vers 1871

     

     

     

     

     

     

     

    1-Dinan / vieilles rues , vieux bâtiments

     

     

     

     

    Au pied des remparts s'étend le port  .

    Standfield présente un  quai tranquille , point de départ d'une circulation fluviale vers  Dinard -St Malo

     

     

     

     

     

     

     .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1-Dinan / vieilles rues , vieux bâtiments1-Dinan / vieilles rues , vieux bâtiments

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est encore un sujet de la grande Bretagne qui a peint , en 1870 , ces deux aquarelles ...

    C'est qu'outre Manche on aime venir à Dinard-St Malo et pousser jusqu'à Dinan  !

    Cette fois , c'est l'irlandais Wiliam Casey qui s'y est collé ...Il restitue bien le parfum moyenâgeux de la ville .

    1-Dinan / vieilles rues , vieux bâtiments

    1860-la porte du Jerzual

    C'est à Camille Corot , en visite bretonne , que l'on doit cette porte militaire qui date du 14ème siècle .

    On devine la pente de la rue qui conduit vers le port . La tonalité de la toile est bien sombre , certes , mais le sujet s'y prête !

    1-Dinan / vieilles rues , vieux bâtiments

    1864 -sur le banc des pauvres !

    Ces deux femmes qui expriment toute la piété d'une Bretagne très enracinée dans la religion, témoignent le déclassement social que vivaient certaines couches de la société .

    Dans le dégagement de l'église , elles  ( la mère et la fille ?) méditent avec leur missel tandis que dans la lumière et le confort ( tout relatif quand m^me ...) d'autres sont en prières .

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    sister for ever
    Dimanche 13 Mai à 08:25
    J’ai un petit coup de cœur pour les deux aquarelles... Bon dimanche Gil
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :