• 1-Perros/Ploumanach / Henri Rivière ,le graveur sur bois.

    Henri Rivière ( 1864-1951) a débuté la carrière artistique comme créateur du théâtre d'ombres du cabaret parisien " Le Chat Noir" .

    Mais il allait ensuite s'imposer dans l'histoire de l' estampe ,de l'aquarelle et de la gravure sur bois 

    C'est cette technique qu'il appliqua dans sa relation artistique avec la côte de Granit Rose.

    Parisien de naissance , la Bretagne le fascinait ...La mer surtout !

    Pendant 10 ans , Rivière séjourna tous les étés à St Briac-sur-mer (près de St Malo) .Toutefois , après son mariage en 1895 , c'est à Ploubazlanec , à l'embouchure du Trieux , qu'il fit construire une maison .

    A deux pas de la fameuse côte de Granit rose .

    1-Henri Rivière ,le graveur sur bois.

    1891-Ploumanac"h- le rocher Ar Frick

    La gravure sur bois ( ou xylogravure ,au sens étymologique ,"écriture sur bois") est un procédé de gravure en taille d'épargne sur un support en bois .

      On dit que c'est la plus ancienne technique d'impression .

    L'artiste esquisse d'abord un dessin sur une plaque de bois , puis  creuse  le contour (gouge , burin , voire canif). Tout ce qui est gravé apparaît en blanc ,à l'impression. Et quand la taille est terminée ,le dessin initial apparaît en relief.

    Pour encrer , il faut utiliser 1 rouleau ou un tampon avec une encre suffisamment ferme pour ne pas couler dans les creux.

    Quant à l'impression finale , il faut appliquer une feuille de papier contre le relief encré du bloc de bois . Il est aussi possible d'utiliser une presse .

    -=-=-=-=

    Rivière  était impressionné par les estampes japonaises , leurs dessins simplifiés et il tentait , à sa façon  - car il fut , en France , un pionnier de la gravure sur bois- d'en percer les secrets .

    Nul doute , qu'à l'époque actuelle , l'artiste se fût exprimé dans le monde de la bande dessinée .

    1-Henri Rivière ,le graveur sur bois.

    1891-Ploumanac'h- l'église de Notre Dame de la Clarté

    La gravure sur bois limite le choix des couleurs . Ici le jaune et les orangés dominent pour restituer  la campagne qui borde la côte et montrer la rude vie  paysanne  .

    1-Henri Rivière ,le graveur sur bois.

    1891 . Ploumanac'h- le plateau de la Clarté .

    En arrière plan , la mer est esquissée tandis que les maisons des pêcheurs et agriculteurs , aux toits en chaume ,occupent le paysage .

    C'est sur ce plateau qu'avait lieu chaque année un pardon fameux qui donnait lieu à une grande fête.

    La technique de la gravure sur bois oblige à présenter un dessin dépouillé .

    1-Henri Rivière ,le graveur sur bois.

    1891- Perros-Guirec- sur le chemin

    Il était fréquent , en cette fin du 19ème siècle , de voir les enfants des familles modestes marcher  pieds nus ...

    En arrière plan , le village de Perros et son église.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Louis-Marie
    Dimanche 25 Février à 17:36

    Superbes , lumineux . J'adore la côte de granit rose.

    2
    Blanche
    Dimanche 25 Février à 17:36

    ah la belle Bretagne !

    3
    Claude
    Dimanche 25 Février à 17:37

    Nos dessinateurs actuels de BD n'ont rien inventé ...

    4
    Lorène
    Dimanche 25 Février à 17:38

    je ne connaissais pas ce peintre , enfin ce graveur sur bois . Quelle technique !

    5
    thomine
    Dimanche 25 Février à 18:14

    j'apprécie beaucoup les couleurs

    6
    Zoé
    Dimanche 25 Février à 18:15

    C'est bien de nous faire connaître ta Bretagne , gil . Bonne soirée .

    7
    Claudine
    Lundi 26 Février à 00:38

    il est minuit 30 ... et je n'arrive pas à trouver le sommeil . Alors je viens me balader dans votre site ,cher Gil, ,qui m'enchante régulièrement ...Ce n'est que du bonheur . Merci .

    8
    sister for ever
    Mardi 6 Mars à 22:35
    Belle découverte pour moi!
    9
    Mercredi 7 Mars à 11:31

    En cours au collège, nous nous étions essayés à faire de la gravure sur, non pas du bois, mais sur un support épais qui ressemblait à du cuir, ce devait être du faux. Il fallait creuser avec un outil coupant pour dessiner le sujet.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :