• Art naif et singulier

    Art naif et singulierLe mot naif aurait été employé  la première fois pour qualifier les peintures de Rousseau .

    Il peignait loin des normes académiques , sans pour autant être dans l'avant- gardisme impressionniste.

    L'art naif ne possède pas de définition propre . Cependant , il se caractérise par une représentation figurative de sujets populaires : des paysages campagnards , des costumes folkloriques ,des animaux domestiques ou sauvages.

    Techniquement on observe le non respect - volontairement ou non - des 3 règles de la perspective occidentale telles que définies , depuis la Renaissance , par Léonard de vinci .

    A savoir , avec la distance  : diminution de la taille des objets ,ceci  proportionnellement  ; atténuation des couleurs ;et enfin  diminution de la précision des détails .

    Cela se traduit par :

    Des effets de perspective géométriquement faux qui pourraient rappeler des dessins enfantins ou des techniques moyenâgeuses.

    Des couleurs vives , souvent en aplats , sur tous les plans de la composition .

    Une même minutie des détails qu'ils soient du 1er  ou de l' arrière plan .

    -=-=-=-=-=

    Par singulier , j'entends "qui se distingue des courants traditionnels ou novateurs ". Par essence  "qui serait unique dans son genre" . Comme Botero et ses personnages obèses , comme Buffet et ses lignages ,comme encore Pedro Uhart et ses hardies mises en scène aux coloris osés.

    Noce à la campagne . H Rousseau

     

     

     

     

  • Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019

     

     

     

     

     

     

     

    Alphonse Mucha (1860 1939 ),le tchèque qui vivait à Paris ,aurait été "révélé" par Sarah Bernard , la grande comédienne ayant été séduit par cet affichiste qui travaillait pour les plus grandes marques françaises. ( 1896 , affiche à gauche )

    Mais avant d'avoir créé ses grandes compositions ,dans l'esprit de L'Art Nouveau, l'artiste avait connu le temps des vaches maigres...

    Certes il usait d'un style quelque peu répétitif en jouant avec un étroit répertoire d'entrelacs et de demi-teintes , mais ses productions avaient le mérité de se différencier des "réclames" de l'époque.

    Mucha a surtout travaillé sur l'ornementation  de personnages féminins centraux .

    C'est  au Musée du Luxembourg ,à Paris, jusqu'au 27 janvier prochain que l'on pourra apprécier les oeuvres de l'artiste tchèque .

     

     

     

     

     

    Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019

    Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019

    Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019

    Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019

     

    Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019

    Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019Mucha l'affichiste : une expo à Paris jusqu'au 27 janvier 2019

    les  4 saisons , de gauche à droite , le printemps , l'été , l'automne et l'hiver.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique