• Belle-Ile-Carnac-Quiberon

    Belle-Ile-en-MerBelle-Ile-en-Mer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il y a , au large de Quiberon une île à nulle autre pareille...

    Tu y trouveras tout ce que peut cacher la Bretagne ,un littoral sauvage aux rochers ciselés et festonnés ,mais aussi une côte plus accueillante , et encore des ports , et  des villages disséminés  que les rageuses tempêtes mouillent d'embruns.

    Elle porte un nom , à la douceur d' une caresse : Belle-Ile-en-mer

     

     

                            Théodore Gudin (1802-1880) peint une tempête .

    Avant 1831 , personne ne s'était intéressé à cette île . Arrive Théodore ,un vrai marin reconnu pour ses qualités artistiques ,promu depuis 8 ans  "peintre de marine".

    Avant que ne débarque Gudin , les artistes - un excès de frilosité ? - se contentaient,en effet , de peindre les "grands ports"bretons comme St Malo , Morlaix , Brest ,Lorient .... Souvent à des fins de documentation militaire .

    Belle-Ile-en-Mer

    1831-La tempête - T . Gudin

    Elle ne manque pas d'allure cette tempête atlantique ... Très romantique au demeurant ,à la façon d' un Delacroix !

    On devine les incessants remous  ,les vagues se fracassant sur les rochers . La furie ,avec une force indomptable, a pris corps .

    _=_=_=_=_=_==_=_=

    Le mythe était né !

     Cependant , après l'exposition du tableau de Théodore Gudin , il fallut attendre quelques décennies avant que Belle-île-en-mer ne devienne une référence de terre sauvage et n'intéresse les "grands pinceaux" de l'époque .

    Mais le mythe était né  : Claude Monet et combien d'autres devaient suivre la voie ouverte par Gudin.  .

    -=-=-=-=-=-=-=-=-=

    De Belle-île à Quiberon-Carnac

    A Quiberon , les peintres ont aimé s'emparer du plus célèbre épisode de l'insurrection contre-révolutionnaire breton qui s'acheva par une déroute et l'exécution de centaines de nobles , mais certains ont préféré peindre des marines .

    Quant aux alignements de  Carnac , curieusement , les artistes n'ont guère été inspirés par ces monuments celtiques ou druidiques .

    Ils restent , toutefois , des intérêts majeurs pour les touristes -visiteurs .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • 12 septembre 1886 ,un barbu prend pied sur l'île . Avec tout un barda ...

    "qu'est-ce ?"interroge un îlien   

      -"un parisien" s'entend il répondre . -"Y vient peindre"..

    Claude Monet a trouvé refuge à Kerlaouen où il séjournera pas moins de 2 mois et demi ! et signera ......39 toiles et 1 dessin .... un rendement à la Van Gogh !

    1-1886 /Claude Monet débarque à Belle-île!

    Pourtant , après  Théodore Gudin et sa fameuse tempête de 1831 , Monet n'est pas le second artiste à fouler les sentiers de l' île .

    Octave Penguilly-l'Haridon ( 1811-1870) l'a devancé avec ses jolies mouettes caqueteuses (1858).

    1-1886 /Claude Monet débarque à Belle-île!

     

    Claude Monet ne sera donc venu qu'une seule fois sur l'île fameuse!

    On connaît les dates exactes de son séjour ( 12 sept;-25 nov. 1886) grâce à la correspondance quasi quotidienne qu'il entretenait avec son épouse restée à Giverny , la douce Alice.

    Il y parlait de tout et de rien , du temps surtout ( on était en période automnale , souvent humide et ventée ), de la nourriture , de ses hôtes si bienveillants à son égard .

    Il avait un mot gentil également pour le pêcheur Poly qui lui servait de garçon de course,de porteur,mais aussi de pisteur sur les chemins de l'île,le parfait accompagnateur , discret et dévoué .

    En 1886 , la notoriété de Monet est des plus élevée , et , l'artiste cherchant de nouveaux sujets , est ébloui par l'offrande belle-îloise.

    Il aime particulièrement les rochers de Port-Coton -ci-contre- auxquels il a donné un éclairage  lumineux en jouant sur une variété de tons du plus bel effet.

     

     

     

    1-1886 /Claude Monet débarque à Belle-île!

    En deux mois et demi , Monet avait mis en chantier 35 tableaux .

    Souvent , il les a ensuite datés de 1888 .

    On suppose que c'est la date où il les a terminés en ateliers , chez lui , à Giverny.

    Ci-dessus ,c 'est encore Port -Coton qui est mis à l'honneur .

    Cette fois-ci les tons sont plus apaisés , à l'image d'un océan conciliant.

    1-1886 /Claude Monet débarque à Belle-île!

    1886 . Monet. les rochers de Belle -Ile.

    L'artiste n'avait prévu qu'un séjour d'une quinzaine ..." mais avait il écrit à Alice ,j'ai des difficultés à fixer les paysages , il me faut prolonger".

    Et voilà comment , de prolongement en prolongement on passe à un séjour de 10 semaines !

    1-1886 /Claude Monet débarque à Belle-île!

    1886  tempête sur la côte . Monet.

    En bon breton que je suis , ce tableau est l'un de mes préférés de la série .

    Toute la rage tempétueuse de l'océan s'inscrit en effet sur cette toile .

    Il est particulièrement difficile de rendre les blancs de l'écume et l'on peut noter la force tourbillonnante des vagues qui se fracassent sur les rochers .

    1-1886 /Claude Monet débarque à Belle-île!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voilà le "Poly" que j'évoquais plus haut .

     

    C'était un gars de Kervilahouen (où logeait donc le peintre) .

     

    Ce tableau s'est promené dans plusieurs pays , je crois qu'il est actuellement aux USA .

     

    Et je pense que le "Poly" n'a jamais su qu'il était devenu une star internationale car la toile vaut très chère !

     

     

     

     

     

     

     

     -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

    En passant ...

    -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

    C'est une nouvelle rubrique qui apparaîtra , de temps en temps , à la fin de mes articles , que ce soit sur le blog des "peintres et tableaux" ou celui traitant des photos tirées de mes nombreux albums ,"Par monts et vallées .

    Cela devait me manquer une communication plus directe avec tous ceux qui me font le plaisir et l'honneur de m'accompagner dans mes tribulations artistiques . Je leur sais gré  à ces amis que d'aucuns qualifient de virtuels , mais que je vois , derrière l' écran .

    Il en est une , fidèle parmi les fidèles qui est avec moi depuis le premier jour où j'ai ouvert un premier blog ( non , ne cherche pas , il n'existe plus !) .

    C'était le 6 juin 2006 ( c'est amusant , cela fait 6-6-6...) et Elisabeth  ,12 ans après , pose toujours des commentaires .

    Tu peux la retrouver sur son blog en cliquant sur  ici

    Mais il est encore une autre amie qui fut de longues années en ma compagnie ,qui m'avait perdu et qui m'a retrouvé . Avec un regard toujours aussi indulgent et bienveillant comme il le sied à une frangine puisqu'elle signe " Sister for ever" .

    Alors  toi aussi qui me lis souvent , si tu veux laisser un commentaire pour exprimer un ressenti , une adhésion (ou une réserve)  voire un désaccord ,communique !  J'échangerai .

    A Bientôt , vous tous derrière l'écran .

    Gil

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique