• Cancale

    Cancale

    Cancale

    CancaleLe port de la Houle que l'on voit ci-dessus était le premier port breton que les  "parisiens" , les normands , les étrangers du 19ème croisaient quand ils arrivaient  en Bretagne.

    Ainsi la découverte des côtes  de notre province se faisait naturellement à Cancale .

    C'est vers l'an 1860 que naquit la culture de l'huître  ,une mono-industrie organisée sur un parc de 350 hectares découvrants .

    La réputation économique  s'en suivit et très vite les artistes- peintres virent le profit qu'ils pouvaient tirer de la représentation d'une main d'oeuvre essentiellement féminine , les maris de marins allant sur les grands fonds de Terre-Neuve.

    Etait né le mythe des "glaneuses d'huîtres" , un mythe qui dura une cinquantaine d'années.

  • 1-Cancale 1860....

    Vers 1850 - marée basse à "la houle"

    C'est sur la plage de la Houle qui s'asséchait à marée basse ,que l'on "travaillait" les bateaux .

    Il fallait , en effet , régulièrement goudronner leurs coques pour des raisons évidentes d'insubmersibilité.

    En arrière plan de cette aquarelle d'EUgène Isabey , au pied de la falaise , se dressent les maisons des pêcheurs .

    1-cancale

    1854- les bisquines de Gilbert .

    Ce peintre n'a pas laissé grand souvenir - tout au plus sait on qu'il était marin -

    Son tableau n'en est pas moins intéressant par le témoignage qu'il laisse en peignant ,avec le souci du détail ,les bateaux et leurs gréements.

    1-Cancale 1860....

    1867-Retour de pêche .Auguste Feyen-Perrin

    Ce peintre avait posé chevalets et pinceaux à Cancale et comme nous étions , dans ces années 1860, en plein développement de l'économie huîtrière , les allées et venues quotidiennes de ces femmes de la mer l'avait profondément marqué .

    Sur ce grand tableau  ( 150x200) , dont on ne sait ce qu'il est advenu (ci-dessus , c'est une photo),on observe un long cortège qui se perd à l'arrière plan .

    1-Cancale 1860....

    1869 - l'embarquement du poisson .

    Condition de travail difficile par un temps très venté qui hache la mer . Le ciel est chargé et les intervenants - une majorité de femmes encore - s'affairent au plus vite .

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique