• Cézanne 6 / 1869 :Le copain Achille

    Cézanne 6 /       1869 :Le copain Achille

     

    Dans la fin de ces années 1860 aucun endroit ne retient le peintre bien longtemps ...

    Sans cesse , il se retire dans l'isolement du Jas de Bouffan , à Aix .

    Depuis 1863 , Paul proposait régulièrement des peintures au jury du Salon officiel de Paris .

    Elles y seront toujours refusées ( à une exception près , un portrait en 1882) .

    Tant d'efforts pour rien . ...Certaines caricatures  se gaussent du provincial .

    Comme celle-ci , ci-contre , où il est représenté comme un original moustachu ,avec ses toiles déformées .

    Cézanne reste droit dans ses bottes : "Oui , je peins comme je vois, comme je sens ... et j'ai des sensations très fortes .

    J'ose ... oui, j'ose "!

     

    Cézanne 6 /       1869 :Le copain AchilleCézanne 6 /       1869 :Le copain AchilleAchille Empéraire (1869)

     

     

     

    Achille était le condisciple de Paul à l'Atelier suisse.

    Empéraire vivait dans des conditions misérables...

    Nain et bossu,il ne sera jamais reconnu de son vivant.

    Cézanne l'estimait énormément et prenait toujours sa défense .

    _=_=_=_=_

    Dans ces tableaux , le peintre donne à Achille une grande dignité et le respect que la vie , dans sa cruauté, lui refuse.

     

     

    Cézanne 6 /       1869 :Le copain Achille

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1869-la lecture

    Zola et Cézanne étaient enfants d'Aix et avaient partagé leur scolarité .

    Une grande amitié s'ensuivit.

    Ce tableau , construit sur un contraste saisissant de clair-obscur et de rouge-vert, montre Zola en compagnie de  Paul-Alexis ,journaliste  et écrivain comme lui.

     

     

     

    Cézanne 6 /       1869 :Le copain Achille

    1869-la jeune fille à son piano

    2 femmes plongées dans le rêve intérieur de la musique ...

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Février à 18:41

    La vie sans téléphone, sans télévision, sans internet, à juste s'occuper de choses essentielles ou non. Quand on est dans la misère (je ne parle pas de notre époque), on y reste, et on meurt jeune si on n'est pas aidé par des amis. A chacun de se débrouiller, d'y arriver ou pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :