• Chagall, le chercheur

    Chagall,une vie de quêtes

     

    L'art de Marc Chagall   (1887_1985)   se définit sous l'influence du fauvisme et du cubisme .

     

      Mais le style est unique , uni par des emprunts aux croyances et aux traditions juives.

     

    Le Biélorusse ( qui deviendra français en 1937)  est resté marqué par  son enfance , une enfance heureuse dont il sut donner , malgré la pauvreté familiale , le regard d'un certain bonheur .

     

    Car à Vitebsk ,la vie n'était pas simple pour le garçon ,l' ainé de 9 enfants !

     

    Pendant ce 20ème siècle qui allait le consacrer , Marc Chagall est toujours resté loin des modes et des courants .

    Ainsi il a tracé son propre chemin artistique , une vie de quêtes ,où ses tableaux et dessins mêlaient à la fois bonheur et tragédie , apaisement et angoisse .

     

    Portrait de l' artiste par Christ Addicks

  • En 1911 Marc Chagall découvre , à Paris , la modernité .

    Cette année là , Marc a décidé d'abandonner St Petersbourg et de se rendre à Paris . Bourse en poche il est impatient de découvrir les "fauves " et les " cubistes".

    Lorsqu'il arrive dans la capitale française , c'est tout naturellement vers Montparnasse qu'il se dirige . Il va s'installer à "La Ruche".

    C'est une cité mythique où se retrouvent les peintres , mais aussi les musiciens,les sculpteurs , les écrivains , les poètes , enfin tous ceux qui bouillonnent d'esprit créatif .

    Ses amis ? il n'en manque pas de Guillaume Apollinaire à Blaise Cendrars en passant par Fernand Léger .

    Pendant plusieurs mois Chagall va arpenter les allées du Louvre et étudier les grands maîtres .

    Il apprécie encore Cézanne qui vient de décéder il y a peu .

    Mais Marc entend poursuivre un chemin qui lui est propre . Même s'il est séduit par les cubistes et les fauvistes, il se refuse d'adhérer à un quelconque mouvement .

    Il prendra le meilleur comme bon lui semble !

    2.chagall 1911 / Paris , un atelier à La Ruche

    La noce 1911

    Cette toile illustre bien le mélange des influences et des sources d'inspiration de l'artiste qui présente l'un des premiers tableaux peints à Paris .

    Sur le fond de ses récentes découvertes plastiques , Chagall , très marqué par son récent passé , restitue des souvenirs liés à son passé à Vitebsk.

    Observe que cette scène de mariage juif renvoie au tableau précédent du même genre ( je l'ai présenté dans la note N° 1 sur l'artiste ).

    2.chagall 1911 / Paris , un atelier à La Ruche

    1911 la noce ( détail I )

    A gauche , le porteur d'eau synonyme de bonheur .

    2.chagall 1911 / Paris , un atelier à La Ruche

    1911 la noce ( détail II )

    Des acteurs pittoresques avec des musiciens joyeux qui entraînent le cortège .

    2.chagall 1911 / Paris , un atelier à La Ruche

    1911 la naissance .

    Qui dit  " noces " pense "naissance " .

    C'est la 2ème version sur le sujet ( voir la première dans le N° 1 sur l'artiste ) .

    Cette fois ci la gaieté l'emporte sur l'atmosphère plus lourde du premier tableau .

    Autour de la future  accouchée règne une activité très colorée et , à droite  , autour d'une table , on attend impatiemment de pouvoir fêter l'événement !

    2.chagall 1911 / Paris , un atelier à La Ruche

    1911 l'âne vert

    Des aplats de couleurs , des cernes chers aux cloisonnistes le tout sur fond de souvenirs biélorusses .

    L'imaginaire de Chagall ne parvient pas à se défaire de son passé tout proche .

    2.chagall 1911 / Paris , un atelier à La Ruche

     

     

     

     

     

     

     

     

    1911 le poète

     

    Influence cubiste très marquée .

    Marc , à La Ruche, fréquente de nombreux poètes .

    Sont ils donc si détachés des réalités pour que le peintre ait représenté son personnage avec la tête à l'envers ?

     

     

     2.chagall 1911 / Paris , un atelier à La Ruche

    1911 Moi et le village

     L'articulation des motifs se fait à partir d'un point central.

     

    Chagall s'inspire ici des formes circulaires du peintre Delaunay qui utilisa l'analogie entre le disque et le soleil pour créer un élément figuratif susceptible de soutenir des combinaisons abstraites de couleurs .

    Ainsi , puisant dans ses souvenirs , l'artiste parvient à rassembler des motifs  issus de différentes réalités

    4 thèmes symboliques apparaissent :

     l'homme ,    l'animal ,    la nature ( c'est la branche fleurie )et la civilisation ( le village) .

     

    Le tout sur fond cubiste .

     

    2.chagall 1911 / Paris , un atelier à La Ruche

     

     

     

     

                                                                                                                                                 1911 tête de nimbe

                                                                                          Une lecture à l'appréciation de l'imaginaire de l'observateur .

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Chagall,l'enfance à Vitebsk

     

     

     

    Tranquille et paisible fut l'enfance de Marc Chagall.

    A Vitebsk ,au sein d'une famille nombreuse , Marc vivait , comme il l'a raconté avec humour ," entre synagogue,banquette du poêle, et travail!"

    Dans la ville de 50.000 h , très caractérisée par des maisons en bois et une ruralité prégnante ,le jeune gars fréquentait cependant l'école publique officielle,parlait russe plutôt que yiddish,prenait des cours de violon , commençant même le dessin.

    Il eut ainsi la chance de fréquenter la bourgeoisie ,ouverte sur le monde , découvrant  des destins que son père , modeste employé d'un dépôt de harengs, n'aurait pu lui offrir .

    Ainsi , dès l'enfance et l'adolescence , Marc connaissait  une ouverture éclairée de la pensée qui allait façonner , conditionner une réflexion oecuménique .

     

     

    1910 autoportrait

     

     

    Chagall,l'enfance à Vitebsk

    1897 la famille . Marc est debout ,le second à droite .

    Chagall, jeunesse à Vitebsk

    1909 la mort

    C'est une toile caractéristique de la période avant 1910 , marquée  par une facture sombre et un traitement naïf . Le défunt gît sur le sol , la pleureuse s'agite ,sous l'indifférence d'un balayeur de rue et d'un musicien perché sur un toit .

    Chagall, jeunesse à Vitebsk

    1909 le mariage

    Chagall fait sans doute ,ici,allusion à son propre bonheur .

    Car depuis l'automne 1909 il est amoureux de la fille d'un bijoutier , Bella .

    Il l'épousera en 1915.

    Chagall, jeunesse à Vitebsk

    1909 ma fiancée aux gants noirs .

    Bella , bien sûr , dont l'artiste est amoureux .

    Chagall, jeunesse à Vitebsk

    1910 l'atelier .

    Paris était ,en ce début de siècle , la capitale des Arts .

    Curieux de tout , le jeune peintre s'y rendit . 4 jours de voyage ... et la découverte des fauvistes et de leurs couleurs .

    Chagall, jeunesse à Vitebsk

    1910 le modèle

    "Seule la grande sistance  séparant Paris de Vitebsk m'a retenu d'y revenir immédiatement " raconta plus tard , Chagall .

    Alors , dans la ville lumière ,il se lança  dans une course effrénée aux galeries et musées.

    Chagall, jeunesse à Vitebsk

    1910 la naissance

    Oeuvre clé de la première période russe .

    Sur le lit repose la mère épuisée. Debout ,l'accoucheuse tient maladroitement le nouveau né .

    Sous le lit , courageux , se cache le père  ! Curieux et paysans sont témoins de la scène .

    Chagall,l'enfance à Vitebsk

    1911 A la Russie , aux âne et aux autres .

    Faut décrypter ! C'est un jeu d'associations où se mêlent pêle-mêle différentes images  .

    Blaise Cendrars , un poète ami que Chagall fréquentait à Paris  ,adorait ces jeux artistiques .

    Chagall,l'enfance à Vitebsk

    1911 dédié à ma fiancée

    Message à Bella . Un femme  est enroulée ,comme un serpent , au cou d'un homme à tête de taureau ! . Tout est symbole .

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique