• Corot,le maître !

    Corot,le maître !autoportrait-1840 

    "Il y a un seul maître , Corot! "  dit Monet en 1897.

    "C'est le plus grand , il a tout anticipé" avait déjà lancé , en 1883 Degas.

    Pourtant Jean-Baptiste Corot ( 1796-1875) prétendait rester étranger aux développements artistiques de l' époque.

    Il désapprouvait même  la contestation de Monet et de ses amis.

    Cependant , ce qui semble établi c'est que Corot a été une sorte de précurseur à l'impressionnisme par le fait qu'il peignait des paysages,pas toujours , mais souvent baignés par la lumière.

    Un travail en plein air qui ne passa pas inaperçu de ses cadets.

    _=_=_=_=

    Mais Corot n'a jamais nié un attachement à un certain classicisme , teinté de romantisme...

    Le voyage en Italie , en 1825,pourrait l'expliquer ?

    Ne sont ce pas ses peintures historiques qui firent sa renommée dans les années 1840 ?

    Mais au-delà de ses paysages , il est un aspect de l'oeuvre de l'artiste qui interpelle : les portraits.

    _=_=_=_=_=_=

    Car  Corot , le portraitiste  attirait .

    Manet le jugeait encore " plus grand que paysagiste"      , Cassatt , l'américaine, le vantait, Van Gogh , Gauguin ,Cézanne le vénéraient , Picasso , Derain , Gris ,s'en inspirèrent !

    Quels que soient les regards des uns et des autres , les historiens s'accordent pour juger que l'oeuvre de Corot est une contribution majeure au développement artistique pictural du 19ème et du 20ème.

     

  •  

    Corot 2/   Voyage en Italie (2)

    1826-Rome vue des jardin Farnèse

    C'est des jardins Farnèse,aménagés au 16ème siècle, sur l'antique palais de Tibère , que la vue sur le site du Forum et des ruines qui l'entourent est la meilleure

    Corot 2/   Voyage en Italie (2)

    1826-la montagne Soracte

    Corot 2/   Voyage en Italie (2)

    1826-le couvent St Onofrio

    Corot 2/   Voyage en Italie (2)

    1826-Civita Castellana

    En automne 1826 Corot avait découvert les roches rouges de Civita Castellana.

    L'occasion d'en étudier les structures et les couleurs

    Corot /2/

    1827-la campagne romaine

    Une vision plutôt romantique ...

    Corot 2/   Voyage en Italie (2)Corot 2/   Voyage en Italie (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     1826- le vieil homme et la femme à la mandoline

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Corot passa longtemps pour être un peintre amateur qui avait le loisir de voyager, non seulement en France mais aussi à l'étranger.

    Notamment en Italie  où il se rendit à 3 reprises dans les années 1920.

    Car la vocation du parisien fut très tardive : ce n'est en effet , qu'à l'âge de 26 ans qu'il s'inscrivit à l'école des Beaux-Arts.

    Corot /1/      les voyages en Italie

    1822-Moret sur Loing

    Corot /1/      les voyages en Italie

    1823-sur le quai du port de Honfleur

    Corot /1/     1825 :voyage en Italie

    1824-Honfleur , le vieux port

    Corot /1/     1825 :voyage en Italie

    1825-le petit Chaville , près de la Ville d'Avray

    Corot /1/     1825 :voyage en Italie

    1825-le Coliseum vu à travers l'arche de la basilique de Constantine.

    Corot /1/     1825 :voyage en Italie

    1826-le pont de Narni

     ruines romaines d'un pont  ( 30 m de hauteur et 128m de longueur ) construit sur la Néra par l'empereur Auguste.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique