• * Dali 2 / " beauté-laide" ou ..."laideur-belle" ?

    Les expériences tentées par Dali ,dans les années 1920,l'amenèrent à créer son propre langage artistique.

    Sa curiosité fut d'abord éveillée par le cubisme de Picasso .

    Ainsi ses oeuvres des années 1926 et 1927 se dégagèrent du "réalisme" qui avait été d'abord sa marque.

    Les tableaux  clés de cette époque marquèrent donc la disparition de son premier style impressionniste.

    Il en était alors à libérer sa fantaisie et à exprimer le hiatus qu'il percevait entre son monde intérieur et le monde extérieur dans lequel il vivait .

    Dali 2 / Dali 2 /

     

     

     

     

    1925-Vénus et un marin

     

     

     

    1927-le mannequin barcelonais

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dali 2 / Dali 2 /

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1928-l'âne pourri

    1929-Paul Eluard (à droite)

    La rencontre avec le surréaliste Paul Eluard allait être déterminante dans la vie de Dali .

    Car en même temps qu'il faisait la connaissance du poète , il rencontra son épouse Gala.

    Gala fut pour Salvador  "un éblouissement": il avait devant lui la femme de ses rêves ,celle qui allait devenir la compagne chérie de toute une vie !

     

    Dali 2 /

    1947-Picasso vu par Dali

     

    C'est en 1927 que Dali rencontra Picasso .

     Breton avait déclaré que " Picasso était surréaliste dans son cubisme, parce que l'idée cubiste des vues simultanées d'un objet considéré sous différents angles était assez conciliable avec la décomposition de la pensée et de la réalité".

    Pourtant , en dépit de leur origine commune espagnole Dali et Picasso ne furent jamais des amis . Mais ils se témoignaient une estime et un respect réciproques.

    _=_=_=_=_=

    A propos de sa peinture et de celle de son compatriote , Dali devait plus tard commenter: "je me différencie totalement de Picasso parce que lui ne s'occupe pas de la beauté , mais plutôt de la laideur.

    Mais dans les cas extrêmes de génies , comme Picasso et moi , la beauté -laide et la laideur- belle peuvent être de type angéliques".

    Faut suivre le discours n'est ce pas ?

    Entre les deux , j'ai fait mon choix depuis longtemps...

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Décembre 2019 à 16:23

    DALI et PICASSO, tous les deux remarquables.

      • Jeudi 12 Décembre 2019 à 09:05

        je n'aurais pas cru , Elisa , que tu pouvais apprécier Dali... Je le présente puisqu'il a une part dans le patrimoine artistique mondial , mais je dois dire que l'homme et ses discours provocateurs m'insupportaient....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :