• Derain ,le virtuose

    Derain ,le virtuose1903-autoportrait dans l'atelier

     

    D'une nature inquiète , André Derain ( 1880-1954) ne cessa jamais , tout au long de sa carrière , de s'interroger sur le cheminement et les moyens de sa peinture .

    Très tôt - c'était en 1898- André fit la connaissance de Matisse qu'il suivra à Collioure en 1905.

    On  allait les considérer comme des acteurs majeurs du fauvisme .

    En 1900 , il avait aussi croisé le chemin de Maurice De Vlaminck.

    Ce petit monde bouillonnait d'idées nouvelles , dans le prolongement encore  de celles de Gauguin .

    On voulait dans les tableaux , des compositions claires, un dessin simplifié ,des couleurs vives .

    1907 : c'est l'arrivée au fameux Bateau-Lavoir de Montmartre et de nouvelles rencontres .

    Picasso , Braque , Apollinaire , Max Jacob sont ses nouveaux amis.

    Mais Derain ne s'essaiera qu'à de timides essais cubistes , pas son affaire !

    Car dès 1911 , l'artiste revient à une facture plus traditionnelle .

    Par la suite , après la 1ère guerre mondiale,il mit sa virtuosité au service de nombreux décors et costumes de ballets.

    En 1941,mal inspiré , il accepta une invitation en Allemagne nazie ce qui allait par la suite l'ostraciser et l'amener à une fin de carrière discrète dans une solitude volontairement choisie.

     

     

     

  • Derain 2 /  1904-les paysages de Chatou1905-autoportrait à la casquette

     

     

    Certes , le grand tournant de la carrière  d'André Derain peut être situé en 1905 quand il rejoignit Matisse à Collioure .

    Il connaissait le garçon depuis 1898 : tous deux copiaient alors des tableaux au musée du Louvre.

    Mais 1900 avait été également une année déterminante , cette année là , en effet André avait rencontré Maurice De Vlaminck.

    Et tous deux ,partageaient le même studio , travaillaient de concert ,usant de couleurs vives pour peindre leurs paysages ou portraits.

    _=_=_=_=_

    Dans cet autoportrait , à droite ,on assiste à un face à face songeur du peintre avec lui-même!

    "En somme , on a jusqu'ici divisé le ton pour aviver séparément les teintes . Ce n'est pas là , je crois , la vérité!

    Il faut faire de la couleur une nouvelle matière..."

     

     

    Derain 2 /  1904-les paysages de Chatou

    1904-barques à Chatou

    Derain a été frappé par les toiles de Van Gogh et ses perspectives plongeantes qu'il utilise ci-dessus.

    Les couleurs sont en aplats , sans modulation.

    Derain 2 /  1904

    1904-bord de rives à Chatou

    Des verts éclatants pour un paysage plutôt imaginaire où la présence de l'arbre s'avère prééminente.

    Derain 2 /  1904

    1904-neige à Chatou

    Fraîcheur des notations colorées avec une réelle intensité des rouges !

    Derain 2 /  1904-les paysages de Chatou

    1904-paysage près de Chatou

    La palette s'est élargie , mais les rouges restent dominants.

    Derain 2 /  1904

    1904-nature morte à la table

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Derain /1/    1904-La Seine au Pecq

    1904-la Seine au Pecq

    Ce tableau est inspiré par une toile de Van Gogh , les Alyscamps.

    3 personnages marchent dans une allée bordée d'arbres.

    La perspective est plongeante comme dans celle que l'on peut trouver dans les estampes japonaises.

    En jouant avec les bruns et les rouges orangés , Derain évoque l'hiver.

    Derain /1/    1904-La Seine au Pecq

    1904-paysage de l'Ile de France

    Ce qui frappe , c'est la géométrie des champs cultivés et le dépouillement des arbres.

     

    Derain /1/    1904-La Seine au Pecq

    1904-paysage de la jeunesse

    Une profusion de jaunes qui donnent de la douceur au tableau et un certain lyrisme.

    Derain /1/

    1903-le bal des soldats

    Style totalement différent des précédents tableaux . Il est vrai qu'il a été peint alors que l'artiste effectuait son service militaire.

    Influence manifeste de Gauguin et de son cloisonnisme.

    La différence de taille dans le couple de danseurs est d'un effet ( voulu) amusant!

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique