• Gauguin/de Pt-Aven au Pouldu

    Gauguin/de Pt-Aven au PoulduGauguin/de Pt-Aven au PoulduAprès la malheureuse parenthèse d'Arles (décembre 1888) et l'échec de la rencontre avec V Gogh , Gauguin s'était retrouvé un temps à Paris.

    Mais , dès le mois de mai 1889,l'artiste revenait à Pont- Aven.

    Un court moment , car le peintre ne supportait plus  sa bruyante colonie artistique.

    Un ami lui propose de se réfugier dans un lieu tout proche.

    "Le Pouldu n'est pas un bourg mais une sorte de hameau sur une côte tranquille"

     

     

     

                                                   _=_=_=_                                       Gauguin/de Pt-Aven au Pouldu     

    En octobre , Gauguin s'installe dans une petite auberge , Gauguin/de Pt-Aven au Pouldu

    " la buvette de la plage" tenue par Marie Henry.

    L'accompagnent , De Haan , Sérusier ,Moret.

    _=_=_=_=_=_

    Le Pouldu devient le nouveau berceau du synthétisme.

    Mais cela ne durera pas longtemps...

    L'artiste ,souffre de l'hiver triste, de l'isolement :

    en février 1890 , il rentre à Paris , pour revenir en juin au Pouldu, avant de  quitter  la côte bretonne en novembre.

    Endetté , sans argent,il laisse à Marie Henry des toiles en gage .

    _=_=_=_=_

     

     

     

     

    Gauguin/de Pt-Aven au PoulduRevenu de Tahiti en été 1893 ,

    Paul expose à Paris , sa production d'Océanie.

    Il part au Pouldu en avril 1894 ,avec AnnahGauguin/de Pt-Aven au Pouldu sa jeune maîtresse javanaise...

    Car il n' a pas perdu l'espoir de récupérer les toiles laissées chez Marie Henry.

    Mais refus de la dame !

    _=_=_=_=_

    Cet été là , le groupe de Pt Aven se reforme chez Marie Jeanne Gloanec , dans son nouvel hôtel.

    Sur le port de Concarneau , une bagarre éclate entre peintres et marins , une histoire  sous fond d'alccol sans doute ...

    Jambe cassée pour l'artiste...Procès...Verdict insatisfaisant...

    Amer , le peintre quittera définitivement la Bretagne en novembre 1894.