• Gauguin/ débuts traditionnels

    Gauguin,l'aventurier...Curieuse destinée que celle de Paul Gauguin (1848 1903) qui pouvait mener avec son épouse et ses 5 enfants une vie bourgeoise bien établie . Et qui choisit une vie de bohème pour achever son existence ,en Polynésie, dans une des îles Marquises.

    Ce besoin d'échapper à la civilisation et ses conforts peut s'expliquer par une petite enfance vécut en Amérique latine ,une invitation détournée au voyage et à l'exotisme  .

    Ses lectures l'avaient semble t il conduit à rêver d'un monde où il aurait pu mener une vie primitive et sauvage . C'est peut être le sens de son départ , en 1991, pour Tahiti . Je voulais fuir " cette France civilisée à outrance".

    Mais ,avant ce départ ,Paul Gauguin qui n'avait découvert sa fibre artistique que tardivement ,avait suivi le chemin des impressionnistes avant d'être séduit par le symbolisme ,puis par  le synthétisme ( à Pont -Aven) avant de se retrouver dans cet  atelier des tropiques en Polynésie . 

    En fait , toute sa vie Gauguin aura été à la recherche d'une forme de bonheur , conquis par un Jean Jacques Rousseau prônant une vie en harmonie avec la nature .

    L'a t il finalement  trouvé ce paradis lointain ? Il n'est pas certain qu'il ait été à la mesure de son attente .

    Pourtant le poids de la solitude et de la détresse matérielle des dernières années ne furent pas un frein à la réalisation de ses plus beaux tableaux qui exprimaient sa perception du mystère de la vie .

    Ne nous a-t-il pas laissé , comme un ultime message ,un toile où il interroge  :"D'où venons nous ? Que sommes nous ? où allons nous ?"

     

     

     

  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Gauguin 5 / 1881-1882

    1881 / Coin de mur , effets de nuit .

    Gauguin 5 / 1881-1882

    1882 / nature morte , sur la table .près de la fenêtre

    Gauguin 5 / 1881-1882

    1882 , la barge sur l'eau ...

    On croirait presque qu'elle va entrer dans le salon !

    Gauguin 5 / 1881-1882

    1882 / une grotte dans la falaise !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Gauguin 4 /  1880 -82 : rue de Vaugirard (2)

    1881- la petite rêve

    Avec sa femme Mette , la danoise , Gauguin avait 5 enfants . En 1881 , il était toujours agent de change et l'argent rentrait dans la maison : il vivait alors le bonheur tranquille d'un bourgeois aisé .

    Peintre , Il aimait restituer le monde intérieur et rêveur de l'enfance dans ses nombreuses représentations d'enfants , assez fréquentes dans ses oeuvres , car il ne manquait pas de sujets ... Ci-dessus , c'est sa fille Adeline qu'il observe .

    Gauguin 4 /  1880 -82 : rue de Vaugirard (2)

    1881 - le vase à la fenêtre

    1881 : Paul veut s'imposer comme peintre impressionniste et il s'essaie à tous les genres que pratiquent ses confrères . Notamment les natures mortes .

    Gauguin 4 /  1880 -82 : rue de Vaugirard (2)

    1881 - et ce vase de fleurs est un autre tableau qui prolonge la volonté du précédent .

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Gauguin 3 / 1880 -82  : les temps heureux rue de Vaugirard (1)

    En ces débuts des années 1880 , Gauguin vivait heureux à Paris , rue de Vaugirard , avec son épouse Mette et ses 5 enfants .

    L'artiste , agent de change , gagnait confortablement sa vie et menait une vie bourgeoise ...

    Et comme ci-dessus , il pouvait peindre un bouquet.

    En cette période ,  "l'artiste amateur "comme il se qualifiait, se sentait très impressionniste ...

    Gauguin 3 / 1880 -82  : les temps heureux rue de Vaugirard (1)

    1880 - sur la table encore , des pichets . Les impressionnistes aimaient les natures mortes .

    Gauguin 3 / 1880 -82  : les temps heureux rue de Vaugirard (1)

    1881- rue de Vaugirard , la famille vivait dans le  confort d'une petite bourgeoisie'.

    Gauguin 3 / 1880 -82  : les temps heureux rue de Vaugirard (1)

    1881-la mare aux canard - les enfants jouaient avec l'innocence de leur âge .

    Gauguin 3 / 1880 -82  : les temps heureux rue de Vaugirard (1)

    1881- aux beaux jours ,Mette et les enfants se  retrouvaient dans un jardin agréable .

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • 2.Gauguin /des débuts impressionnistes

     

     

     

     

     

     

    autoportrait 1876

     

     

    A la fin des années 1870 Paul Gauguin peaufine sur le tas son apprentissage .

    Un apprentissage qui sera enrichi par la fréquentation des jeunes peintres impressionnistes .

     

    Sur le plan social ,le peintre  - agent de change dans une banque - mène une vie tranquille exempte de soucis financiers , l'équilibre familial étant encore assuré par un mariage heureux dans ses toutes premières années .

     

     

     

     

     

     

      2.Gauguin /des débuts impressionnistes

    1877 paysage automnal

    En 1877 Gauguin ne considérait la peinture que sous l'angle du loisir . D'ailleurs sa  profession d'agent de change lui conférait des revenus confortables .

    2.Gauguin /des débuts impressionnistes

    1879 le jardin sous la neige .

    Paul Gauguin fréquentait les milieux artistiques et recevait en particulier les encouragements de Pissaro

    C'est dans ces moments de fréquentation des Manet ,  Monet qu'il fait connaissance avec leurs rejets de la conception bourgeoise traditonnelle de l'art .

    Lui même s'en réclamera  par la suite .

    2.Gauguin /des débuts impressionnistes

    1879 . Les maraîchers de Vaugirard

    Dans ce quartier il existait alors une continuité entre la campagne cultivée et la ville avec ses édifices industriels et  ses immeubles de rapport .

    Sur ce tableau  Gauguin montre le versant rural dans un paysage réaliste et structuré .

    2.Gauguin /des débuts impressionnistes

    1879 neige à Vaugirard .

    C'est dans ce quartier que Gauguin et  famille  (5 enfants ) vivaient , rue  Carcel .

    2.Gauguin /des débuts impressionnistes2.Gauguin /des débuts impressionnistes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1878 , Mette cousant .                          1880 : Suzanne cousant .

    En 1873 , Gauguin , alors âgé de 25 ans avait épousé une jeune danoise , Mette Sophie Gad ,une modeste employée de maison .

    Mais le ménage allait sombrer quand le peintre entreprit de mener une carrière d'artiste .

    Toutefois , c'est "séparés sans divorce "  que  Paul et Mette allaient ensuite conduire leur propre chemin .

     Quant au nu de Suzanne cousant ,on peut être séduit par les fines touches de peinture posées serrées les unes à côté des autres .

    Même si un critique regrettait " un ventre un peu gros tombant sur les cuisses " ce nu est d'une calme dignité qui n'éveille aucun sentiment malsain .

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique