• Gauguin, le rêveur ...

    Gauguin,l'aventurier...Curieuse destinée que celle de Paul Gauguin (1848 1903) qui pouvait mener avec son épouse et ses 5 enfants une vie bourgeoise bien établie . Et qui choisit une vie de bohème pour achever son existence ,en Polynésie, dans une des îles Marquises.

    Ce besoin d'échapper à la civilisation et ses conforts peut s'expliquer par une petite enfance vécut en Amérique latine ,une invitation détournée au voyage et à l'exotisme  .

    Ses lectures l'avaient semble t il conduit à rêver d'un monde où il aurait pu mener une vie primitive et sauvage . C'est peut être le sens de son départ , en 1991, pour Tahiti . Je voulais fuir " cette France civilisée à outrance".

    Mais ,avant ce départ ,Paul Gauguin qui n'avait découvert sa fibre artistique que tardivement ,avait suivi le chemin des impressionnistes avant d'être séduit par le symbolisme ,puis par  le synthétisme ( à Pont -Aven) avant de se retrouver dans cet  atelier des tropiques en Polynésie . 

    En fait , toute sa vie Gauguin aura été à la recherche d'une forme de bonheur , conquis par un Jean Jacques Rousseau prônant une vie en harmonie avec la nature .

    L'a t il finalement  trouvé ce paradis lointain ? Il n'est pas certain qu'il ait été à la mesure de son attente .

    Pourtant le poids de la solitude et de la détresse matérielle des dernières années ne furent pas un frein à la réalisation de ses plus beaux tableaux qui exprimaient sa perception du mystère de la vie .

    Ne nous a-t-il pas laissé , comme un ultime message ,un toile où il interroge  :"D'où venons nous ? Que sommes nous ? où allons nous ?"

     

     

     

  • Après s'être engagé   un temps dans la marine marchande , Paul Gauguin se demande que faire après la fin du conflit franco-prussien de 1870_71.

    Orphelin depuis ses 19 ans , il avait pour tuteur  Gustave Arosa , un ami de la famille , qui lui trouva un emploi d'agent de change .

    Durant onze années Paul allait garder une fonction qui lui donnait stabilité et vie aisée .

    Jusqu'au krach de 1882.

    Gauguin / agent de change ,le temps de l' aisance.

    1873 Paysage

    A cette époque ,peindre n'était qu'un passe temps . C'était Marguerite Arosa , la fille cadette de son tuteur,qui l'encourageait .

    Simple loisir .

    Très vite , on s'aperçut que le jeune homme manifestait beaucoup d'assurance , notamment quand il s'inspirait des paysages de l' école de Barbizon , comme le montre cette vue très conventionnelle brossée à larges touches de couleurs claires .

    Gauguin / agent de change ,le temps de l' aisance.

    1873 Ingeborg Thaulow

    Paul se lance même dans le portrait avec un certain  bonheur ...

    Gauguin / agent de change ,le temps de l' aisance.

    1875 la Seine au pont de Iéna

    En 1874 , Paul avait rencontré Pissaro , toujours prêt à aider les  jeunes .

    Gentiement , le maître l'avait initié au paysage impressionniste , lui communiquant également  le sens de la composition picturale .

    Toutefois , Paul restait un "peintre du dimanche "!

    Gauguin / agent de change ,le temps de l' aisance.

    1875 les usines et le quai de Grenelle

    Au bureau , paul avait un bon copain ,peintre amateur , Emile Schuffenecker . Tous deux allaient ainsi , en banlieue et ils y  y dressaient leur chevalet .

    Gauguin   /1/  agent de change et peintre du dimanche !

    1875 Mette dormant sur le canapé .

    Cette image intimiste de la femme , à contre jour dans un intérieur, s'inspire d'un motif analogue traité par son maître Pissaro . On est ici dans une forme de réalisme impressionniste .

    En novembre 1873 , Gauguin avait épousé une jeune employée de maison , une danoise ,Mette Sophie Gad .

    Le ménage s'était d'abord solidement établi .Et les activités boursières de Paul permettaient de généreuses dépenses .

    5 enfants faisaient la fierté du couple qui bientôt put entrer dans des cercles bourgeois .

    Gauguin entreprit même de collectionner des tableaux impressionnistes ( Pissaro , Manet , Renoir , Sisley , Degas , cézanne  ...) et son addiction à la penture devint de plus en plus évidente , à tel point qu'il se mit à fréquenter le Louvre pour y copier les anciens maîtres .

    Gauguin   /1/  agent de change et peintre du dimanche !

    1875 la Seine au quai de Passy .

    Gauguin   /1/  agent de change et peintre du dimanche !

    1875 nature morte aux fruits .

    Paul s'essayait à toutes formes de représentation . La nature morte était une expression chère aux impressionnistes .

    Gauguin   /1/  agent de change et peintre du dimanche !

    1876 nature morte aux huîtres .

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique