• Koustodiev,l'optimiste

    Koustodiev,l'optimiste

     

     

    Boris Koustodiev (1878-1927) n'était pas un passéiste : c'est dans la vie du peuple,dans le présent,  qu'il puisait son inspiration.

    Il souffrait d'une tuberculose de la colonne vertébrale et pourtant cette maladie incurable qui gâchait sa vie  ne l'empêchait pas  d'exprimer un éternel optimisme.

    Le monde , tel qu'il le percevait , il l'exprimait sur ses toiles en couleurs vives ,en  des touches à la beauté divine.

    Ce qui le rendait attachant et très populaire auprès de ses contemporains russes.

    A 33 ans il se retrouva cloué sur une chaise roulante .

    Il ne cessait pourtant de peindre ,même ses dernières années particulièrement difficiles quand il devait travailler en position couchée.

    Jamais il ne se plaignait . Ce qui comptait pour lui c'était l'amour de la patrie ,de ses compatriotes.

    "Je me demande si j'ai pu exprimer dans mes tableaux l'amour de la vie,la joie , la vigueur morale et l'admiration pour tout ce qui est russe " écrivait il peu avant de quitter une vie qui n'avait pas été tendre avec lui .