• La Brière et sa côte

    La Côte d'amour est la partie du littoral breton qui longe la Loire-Atlantique .

    On peut considérer qu'elle s'étend de la commune de Mesquer jusqu'à l'embouchure de la Loire ( St Nazaire ) .

    Pour des questions de commodités thématiques j'y ajouterai Nantes .

    Elle englobe les îles dont la presqu'île de Guérande . En arrière pays , le parc de Brière .

     Poétique ,cette appellation de Côte d'Amour ... Les historiens touristiques  assurent qu'elle date des années 1910 quand on chercha à baptiser cette partie du littoral très recherchée par les touristes venus se reposer sur les plages et stations balnéaires du coin , notamment à la Baule .

    Depuis on a pérennisé le nom et Côte d'Amour demeure...

    La Brière et sa côteLa Brière et sa côte

     

  • La Brière et sa  côte 4 /  Le chaland de la BrièreLa Brière et sa  côte 4 /  Le chaland de la Brière

     Henry Cheffer était un graveur , illustrateur, qui a consacré toute une série  à  la vie du "pays noir" où l'on extrayait de la tourbe .                    Le chaland , une barque à fond plat, était adapté pour glisser sur l'eau et transporter cette tourbe .

    Mais aussi du roseau , du foin ou encore de la litière pour les animaux sur "la curée" ,le canal faisant le tour des îles de la Grande Brière.

    Ces eaux fortes de l'artiste  datent des années 1930 .

     

    La Brière et sa  côte 4 /  Le chaland de la Brière

    Les rochers de Penchâteau , à l'entrée du Pouliguen- Lucien Jonas ( 1925)

    La Brière et sa  côte 4 /  Le chaland de la Brière

    Le Pouliguen- barques en cale sèche - Lucien Jonas ( 1925)

    Comme le précédent tableau du peintre , une belle réussite au couteau ...

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Sous l'Ancien Régime , on avait ménagé des marais salants , en Bretagne ,  au fond de chaque baie.

    Seul ,  le pays de  Guérande , "le pays très blanc",s'obstine à justifier son nom.

    Le paludier ne connaît qu'un seul maître , le soleil ...

    Car , une fois capturée , l'eau des marées, dans le dédale des "salines", c'est bien ce soleil qui va l'anémier.

    Resteront alors , abandonnées, les cendres océaniques :   le sel !

    Mathurin Méheut ,l'infatigable voyageur raconte :

    La Brière et sa côte 2 /  les paludiers du pays de Guérande(1)

    La Brière et sa côte 2 /  les paludiers (1)

    La Brière et sa côte 2 /  les paludiers (1)

    La Brière et sa côte 2 /  les paludiers (1)

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • 1-Le pays du sel1-Le pays du sel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans les années 1920 , C.Chatellier a peint ce paludier ,à Batz-sur-mer,en équilibre sur une plaque circulaire .

    On  voit le paludier  jouant de la " lousse" ( le grand râteau) et l'on imagine des gestes délicats pour soutirer les plaques de cristaux .

    Car il faut surtout éviter de prélever de la vase qui dénaturerait le produit extrait .

    On se trouve ici dans le pays de Guérande ,encore appelé "pays blancs" ( en opposition aux "pays noirs" que sont les marais tourbeux de la Brière)

     

     

    1-Le pays du sel

    Vers 1870 ,  John Brown avait montré un aspect du bourg de Batz.

    Ce qui l'intéressait surtout , c'étaient  les chevaux ! mais son témoignage n'est pas inintéressant d'autant , qu'en arrière plan , il peint un joli contre-jour avec l'église de St Guénolé .

    Il prend grand soin  même , de silhouetter  à droite  la chapelle Notre-Dame-du Mûrier , élevée en 1496 en remerciement à la miséricorde divine qui se serait manifestée lors des grandes pestes de l'année.

    1-Le pays du sel

    1907.Pierre Bonnard . Mer en Bretagne.

    Le peintre du bonheur , comme on appelait Bonnard n'était pas un spécialiste de la Bretagne , il préférait surtout la Normandie . Pourtant il fit quelques excursions dans notre belle province , dans le sud , sa préférence . Il n'y aurait laissé qu'un seul tableau , celui que je te présente ci-dessus.

    Il peint ici , dans la région de la Côte d'amour , une partie en mer assez ventée si l'on en juge par les voiles couchées de voiliers de l'arrière plan ,et le haché des vagues malmenées par une brise qui reste toutefois maîtrisée.

    1-Le pays du sel

    1906 -le port du Croizic- Emile Dezaunay.

    Paysage classique du bord de mer . Dezaunay présente ici un tableau à l'impressionnisme évident , tant par le choix du sujet  que par la facture   (lumière et  tons pastellisés.)

    1-Le pays du sel

    1906-le port du Croizic- Maxime Maufra .

    Beaucoup d'orangés ,une mer et un ciel très travaillés , Maufra donne du mouvement à sa toile . Cela  me plaît !

    1-Le pays du sel

    1914- le croizic-F. de Puigaudeau.

    On pourrait dire que l'artiste a joué au minimaliste : des maisons suggérées, quelques barques orphelines . C'est surtout une mer très travaillée qui donne de l'intérêt à la toile .

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique