• *Métiers bretons(2) : de l'ardoise au chaume

     

    C'est l'inlassable voyageur et conteur artistique  des métiers bretons , Mathurin Méheut qui nous éclaire aujourd'hui sur une technique qui fut très usitée au 18ème et 19ème siècle .

    On en rencontre encore aujourd'hui de ces maisons au toits de chaume qui présentent une indéniable couleur et un attrait pour l'oeil.

    Le chaume tenait la maison chaude l'hiver et fraîche l'été .

    Et cela durait longtemps sans qu'il fût besoin de réparation... la pluie faisait plutôt du bien ,en le tassant .

    Et puis c'était gai , comme un petit jardin suspendu , en belle pente sur laquelle des échelles, toujours appuyées à la façade, vous donnaient envie d'y grimper!

    2- de l'ardoise au chaume ...2- de l'ardoise au chaume ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ici , Mathurin s'est arrête à Brignogan .

    Dans le Finistère

    Il a pris son carnet , ses fusains et en 3 coups de crayons il a dressé le tableau !

     

     

    2- de l'ardoise au chaume ...

     

     

     

     

    Pour le chaumeur , l'outillage était réduit

    +une broche  , une sorte de forte lame de coutelas

    +une étrape , un ancienne petite faucille à dents

    +un court râteau.

     

     

     

    80 bottes de seigle suffisaient pour couvrir une toit de 3 m 5 au carré .

    En 1 heure le couvreur tapissait 2 mètres carrés .

    Et le toit finissait taillé comme une moustache montrant que le travail avait été effectué avec beaucoup de goût et d'application.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Sister for ever
    Samedi 11 Janvier 2020 à 10:29
    Revoilà notre ami Mathurin! Merci, Gil!!
      • Samedi 11 Janvier 2020 à 14:32
        ouais ... un de mes favoris ... quels coups de crayons !
    2
    Mercredi 22 Janvier 2020 à 15:44
    Un vrai métier que couvreur de chaume. En Irlande, j'ai vu en 8 jours quelques maisons en toit de chaume, des anciennes et des récentes.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :