• Monet , l'authentique ...

     

     

     

     

    Monet , l'authentique ..."J'ai pour seul mérite d'avoir peint directement , d'après nature , en m'efforçant de reproduire mes impressions devant les phénomènes les plus fugaces et changeants". C'est ainsi ,   la dernière année de sa vie , que  Claude Monet (1840 _1926) se définissait,

    En parcourant l'immensité de son oeuvre ( pas loin de 2000 tableaux !) on mesure l'évolution d'une pensée constamment guidée par une inlassable recherche artistique .

     

    En effet  l'enfant du Havre n'eut de cesse de rechercher une nouvelle perception de la forme . Ceci en se libérant des schémas  rigides de la peinture académique du 19ème siècle .

     

    Les historiens de l' art s'accordent pour dire que Claude Monet est le plus authentique des impressionnistes : c'est le peintre des ciels lumineux ( l'école de Bourdin qui fut son premier maître ) et de la délicate mouvance d'une nature sans cesse changeante .

     

    Peintre des lumières , des couleurs , des attitudes ,l'artiste ,demeure plus que jamais un exceptionnel artiste qui occupe une place prépondérante  dans l'histoire de l' Art .

     

     

     

    Monet à l'âge de 28 ans

  • Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

    Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

    1867-la terrasse à St Adresse.

    Monet avait un oncle qui habitait St Adresse dans la banlieue du Havre.

    La scène a pour cadre la terrasse du jardin.

    Tous les éléments de la peinture impressionniste sont dans ce tableau:

     grand soin dans la diffusion de la  lumière et l'emploi de couleurs étalées  en touches irrégulières qui donnent beaucoup de vivacité à la scène.

    Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

    1867- dans la port de Honfleur

    Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

    1867- les bateaux échoués sur la plage de St Adresse

    Monet 10 / 1867-la terrasse à St Adresse

     

     

    1867-Jean Monet dans son berceau

     

    C'est cette même année qu'est né le premier enfant de l'artiste

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • La mer a toujours stimulé l'imagination et la créativité des artistes.

    Les impressionnistes étaient plutôt des peintres d'eau douce et il faudra qu'Eugène Boudin soit inspiré par les plages normandes pour que s'éveille leur intérêt pour les côtes maritimes.

    C'est en 1862 que Monet rencontra Boudin et son disciple Jongkind . Le trio,de concert , ne manqua pas d'aller voir la mer d'un peu plus près ...

    Monet /9/ -1867- Le port du Havre par mauvais temps.

    1867-le port du Havre par mauvais temps

    La composition est marquée par un clair-obscur à la Courbet.

    Peu de couleurs , des tons  variant sur les gris-bleutés .

    Du coup l'attention de l'observateur se porte sur le grand voilier et les spectateurs que l'on devine attentifs et sans doute préoccupés.

    Monet /9/ -1867- Le port du Havre par mauvais temps.

    1866-la vague verte

    Extrordinaire mouvement de houle qui nous transporte ,mais aussi nous inquiète !

    Monet /9/ -1867- Le port du Havre par mauvais temps.

    1867-régate à St Adresse

    Monet /9/ -1867- Le port du Havre par mauvais temps.

    1867- le quai du Louvre à Paris.

    1

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • Publics ou privés, les jardins furent les passions des peintres impressionnistes.

    Ils s'y sentaient proches de la nature.

    Ils y trouvaient aussi la couleur des fleurs avec mille nuances, la lumière infinie.

    Et par dessus tout une forme de recueillement propice à éveiller des états d'âme , qu'ils soient joyeux ou tristes.

    Claude Monet est un de ceux qui s'approprièrent le mieux du concept.

    Monet /8/  1866 : femmes au jardin

    1866-1866_ femmes au jardin

    Une nouvelle fois , Camille Doncieux sert de modèle pour les quatre femmes disposées de façon asymétrique autour d'un arbre.

    L'oeuvre fut refusée par le jury du Salon !

    Comme Monet se trouvait alors sans le sou , son copain Bazille lui acheta le tableau.

    Monet /8/  1866 : femmes au jardinMonet /8/  1866 : femmes au jardin

     

     

     

    Monet /8/  1866 : femmes au jardinMonet /8/  1866 : femmes au jardin

     

     

     1866- effets de nuit

     

    1866-voiliers à Honfleur

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • 1866 encore ... Monet va se lancer dans la réalisation d'un autre toile qu'il peindra en 4 jours :

    "la femme à la robe verte". Il s'agit encore de Camille-léonie Doncieux ( le modèle du "déjeuner sur l'herbe" ).

    La jeune fille partage ,avec l'artiste, le temps de la bohème et du pain sec ...

    Mais la liaison déplaît à la famille de Monet. Passant outre les réserves familiales , Claude épousera celle qui lui a si souvent servi de modèle .

    2 enfants , Jean (1867) et Michel( 1878) naîtront de cette union  qui s'achèvera prématurément en 1879 , au décès de Camille , alors âgée seulement de 32 ans.

    Monet /7/  1866 : Camille en robe verte ... 

     

     

     

     

     

     

     

    L'oeuvre fut accueillie avec un enthousiasme extraordinaire...

     

    On louait , en particulier , le rendu parfait des effets de relief de la robe à rayures  qui "tombait en plis souples".

     

    On reconnaissait encore l'élégance d'une posture naturelle jusqu'au geste anodin du laçage du chapeau.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Monet /7/  1866 : Camille en robe verte ...

    1866-femme au  jardin

    Synthèse et aboutissement des recherches de Monet sur les effets de la lumière sur les couleurs .

    La toile a été réalisée à St Adresse , un faubourg du havre.

    La scène se situe dans le jardin de la propriété du cousin , Paul-Eugène Lecadre .

    La femme représentée est l'épouse de l'hôte ,  Jeanne-Marguerite Lecadre.

    Monet /7/  1866 : Camille en robe verte ...

    1866- sur le vaste océan

    Etrange choix des tons ocres ... Ce n'est sûrement pas le tableau le plus abouti de l' artiste !

    Monet /7/  1866 : Camille en robe verte ...

     

     

     

     

    1866-Camille et son chien

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  •  

     

     

    Cette semaine Claude Monet sera à l'affiche !

    -=-=-=-=-=-=

     

     

    Le "déjeuner sur l'herbe" ,d'Edouard Manet (1863) avait été refusé au Salon officiel ,à l'orientation des plus classiques ....

    Présenté au Salon des refusés   le tableau avait suscité un énorme scandale .

    Au salon de 1866 , Monet voulut se faire connaître de la critique journalistique en reprenant ce même thème de Manet .

    Il recherchait un rapport plus direct avec le sujet , aussi choisit il la forêt de Barbizon comme cadre pour y placer ses personnages.

    Et voilà mon artiste de prendre comme modèles son copain Bazille (il est adossé à l'arbre) et la jeune Camille Doncieux ,19 ans ,pour les personnages féminins.

    Pour Monet il s'agissait de mettre en place une forme d'instantané au cours d'un pique-nique champêtre.

    C'était une nouveauté totale que de peindre des modèles directement en plein air .

    Même l'éclat de lumière qui enveloppait la scène devenait originale !

    Courbet avait critiqué la toile aux dimensions géantes : 7 mètres de longueur !!! (il n'en existe aujourd'hui que 2 fragments).

    Désarçonné par les réserves de l'ainé , Monet renonça à présenter la toile au Salon.

    Monet 6 / 1866 :le déjeuner sur l'herbe (hommage à Manet)

    En 1866 , Monet reprit le thème de Manet (1863) .

    Mais cette fois , prudence ...il n'y a pas de nu !

    A la différence encore du tableau de Manet peint en intérieur , Claude Monet a fait poser ses modèles en plein air - c'est une nouveauté absolue- afin de pouvoir travailler sur la lumière solaire dans laquelle baigne toute la composition .

    Monet 5 / 1866 :le déjeuner sur l'herbe (hommage à Manet)

    détails du centre

    Monet 5 / 1866 :le déjeuner sur l'herbe (hommage à Manet)Monet 5 / 1866 :le déjeuner sur l'herbe (hommage à Manet)

     

     

     

     

     

     

     

     

    détails

    à gauche

    et à droite.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • 1865. C'est une année importante pour Claude Monet .

    Pour la première fois il va exposer deux toiles au Salon officiel .

      Il espère non seulement la reconnaissance de la "critique " , mais aussi celle du nombreux public visiteur.

    Ces tableaux seront 2 vues de l'estuaire de la Seine , à Honfleur, .

    Les toiles sont bien reçues par les observateurs qui apprécient " la sensibilité  des variations chromatiques".

    Monet est aux anges ....il peut poursuivre ses recherches et l'idée germe en lui de mettre des personnages dans les paysages .

    Ce sera chose faite avec "le déjeuner sur l'herbe" que je te présenterai , plus tard , dans la note N°6 de ce grand peintre .

    Monet /5/  1865 - Monet expose au Salon !

    1865- toile exposée au Salon : l'estuaire de la Seine , à Honfleur .

    Monet /5/  1865 - Monet expose au Salon !

    1865-la pointe de la Hève à marée basse

    Monet /5/  1865 - Monet expose au Salon !

    1865-les chênes de Fontainebleau

    Monet /5/  1865 - Monet expose au Salon !Monet /5/  1865 - Monet expose au Salon !

     

     

     

    1865 -conter fleurette...

     

     

     

     

     

     

     

     

    1865-Victor Jacquemont et le parapluie.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Monet 4 /

    En 1864 , à 24 ans ,Claude Monet se cherche toujours ... Et avec ses amis faméliques comme lui , il refait le monde , des arts notamment ... On s'échange beaucoup sur la manière  . Gustave Courbet , "un révolutionnaire" le surprend  :" Courbet peignait toujours sur des fonds sombres , sur des toiles préparées avec du marron , procédé commode qu'il tente de me faire adopter ... Là-dessus , disait il vous pouvez disposer vos lumières , les masses colorées ,et en voir aussitôt les effets"

    Monet 4 / 1864 : travail en forêt

    1865 / "le pavé" de Chantilly .

    Monet 4 / 1864 : travail en forêt

    1865 / pointe de la Hève à marée basse  .

    Si la campagne , la forêt ,étaient le terrain de jeu favori de Monet et ses amis en ces débuts  des années 1860 , les escapades vers la côte ,notamment normande ,étaient fréquentes .

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • En ce début des années 1860 ,Monet et ses amis Renoir , Bazille , Sisley essayaient en vain d'exposer leurs oeuvres dans l'incontournable Salon de Paris.

    C'était le moyen de se faire connaître et d'approcher les marchands d'art et autres fortunés acheteurs.

    Hélas , les jeunes gens  voyaient sans cesse leurs tableaux refusés , ce qui d'ailleurs allait conduire à la création d'un second salon , dès 1863, dit "salon des refusés .

    Durant cette période , les jeunes peintres ,sans le sou et faméliques  se rapprochèrent .

    Et ils s'encourageaient mutuellement , cherchant de concert inspiration et thèmes nouveaux .

    En 1864 , Claude Monet peignit ainsi beaucoup de tableaux des environs de Paris et  de la côte normande .

    -=-=-=-=-=

     

    3-Monet 1864 /  travail en plein air

    1864-la route de St Simon

    3-Monet 1864 /  travail en plein air

    1864-sur le chemin de la ferme de St Simon

    3-Monet 1864 /  travail en plein air

    1864-la route de la forêt

    3-Monet 1864 /  travail en plein air

    1864-Honfleur- la chapelle de Notre Dame de Grâce

    3-Monet 1864 /  travail en plein air

    1864-le Havre-la grève à St Adresse

    3-Monet 1864 /  travail en plein air

    1864- En Normandie -le port de la Touques

    3-Monet 1864 /  travail en plein air

     

     

    1864- le docteur leclenche

     

     

                                

     

     

     

    Parfois , Monet s'attachait à présenter un portrait , comme ci-contre , celui d'un ami , peintre amateur à ses heures .

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Dans les années 1860 la société française était en pleine ébullition ,  sur le plan social , économique et bien sûr culturel .

    La difficulté ,pour les artistes indépendants - Monet allaient en être - était d'exposer les oeuvres . Certes , déjà les galeries existaient déjà , mais l'incontournable était le Salon de Paris !

    Mais voilà ,les membres des Beaux-Arts constituaient l'essentiel du  comité de sélection . Et qui n'était pas dans le classissisme voulu ( mythologie , religion ,armée  etc ...) se voyait renvoyé à ses études ...

    1863 :      3000 artistes ,       5000 tableaux présentés ,        4000 refusés ! Grogne chez les bannis ...

    Qui créent le Salon des Refusés .  Monet en fut avec ses copains Renoir Bazille , Sisley .

    Monet (2) / 1863 ,Salon de Paris , la grogne !

    1864 la côte à Honfleur .

    Monet (2) / 1863 ,Salon de Paris , la grogne !

    1864 les falaises de st Adresse (le Havre)

    Monet (2) / 1863 ,Salon de Paris , la grogne !

    1864 une ferme près de Honfleur

    Monet (2) / 1863 ,Salon de Paris , la grogne !

    1864 la sortie de l' eau . Honfleur .

    Monet (2) / 1863 ,Salon de Paris , la grogne !

    1864 Honfleur

    Monet (2) / 1863 ,Salon de Paris , la grogne !

    1864 le phare .

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Dans la famille , tout le monde l'appelait Oscar , rien de plus naturel puisque c'était son premier prénom .

    Mais déjà , l'artiste adolescent a  choisi Claude , le second .

    Au collège havrais , Oscar s'ennuie . Alors pendant les cours , il dessine ses profs , des personnalités de la ville . En fait il les caricature . Et c'est le succès ! Oscar vend ses productions et il gagne de l'argent ... Au grand dam des parents : " ce n'est pas sérieux'" !

    Monet / Oscar , le caricaturiste !

    Monet / Oscar , le caricaturiste !

    Monet / Oscar , le caricaturiste !

    Monet / Oscar , le caricaturiste !

    Monet / Oscar , le caricaturiste !

    A 16 ans , Oscar , enfin je veux dire Claude , ne se contente pas de caricaturer , il peint aussi , comme ce tableau de bord de mer .

    Monet / Oscar , le caricaturiste !

    1863 une ferme en Normandie .

    Dans ses années de collège , Claude Monet a fait une rencontre décisive , celle de Boudin ,son ainé qui lui ouvre les yeux sur l'intérêt de peindre en extérieur . "Je compris alors la nature et  me mis à l'aimer ".

    Devant les progrès accomplis  , le père accepte un départ de son fils vers Paris .

    Il y suit les cours de l' Ecole suisse, mais c'est une école privée ! Fâché encore ,le paternel coupe les vivres.

    Retour donc au pays . Mais entre temps le jeune Monet a fait la connaissance de Pissaro , de Jongkind avec lesquels les échanges artistiques sont féconds .

    En 1862 , c'est un nouveau départ pour la capitale et de nouvelles connaissances qui se créent , Renoir, Sisley, Bazille .

    Tous ces jeunes gens , les étés venus s'en vont , en plein air , à Chailly , en forêt de Fontainebleau ,chevalet en bandoulière  . Ensemble on recherche les effets de lumière sur les teintes brunes des arbres ...Le courant impressionniste est en bonne voie !

    Monet / Oscar , le caricaturiste !

    1864 rue de la Bavolle à Honfleur .

    Monet / Oscar , le caricaturiste !

    1864 plage de St Adresse , au Havre .

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique