• Peindre en plein air !

    Peindre en plein air !1874-La Seine au petit Gennevilliers (Monet)

     Dès ses débuts , le mouvement impressionniste  a été perçu comme une rupture  définitive . 

    Avec les scènes historiques ou religieuses ou mythologiques .Finis les satyres ,abandonnées les nymphes.

    Il faut se libérer du carcan qu'est l'atelier , peindre en plein air , au plus près du motif.

    Que l'on doit rendre vivant , joyeux , coloré ,lumineux ...

    Paysages urbains , champêtres,et la vie dans les lieux publics seront des sujets de prédilection.

    Mais on n'oubliera pas les portraits .

     

    _=_=_=_=_

    Il faudra user de touches colorées , jouer avec la lumière .

    Une multitude de peintres vont se lancer ,dans la dernière partie du 19ème siècle , dans une course échevelée !

     

    _=_=_=_=_=_=_=_

    Peindre en plein air !Peindre en plein air !Peindre en plein air !Peindre en plein air !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est sans doute subjectif le choix de présenter  ces 4 artistes ( en partant de la gauche , Monet,Renoir,Manet ,Degas) comme étant les majeurs du mouvement .

    Car il y a encore Pissarro , Sisley ,Bazille , Guillaumin , Caillebotte et Morisot ..

    D'autres ajouteront que, plus en avant, Turner , Corot ,Boudin avaient montré la voie

    _=_=_=_=_

    Monet ,de tous les impressionnistes fut certainement le plus constant dans les recherches et réflexions

    Renoir , c'était le lyrique ,le joyeux,le sensuel qui jouait si bien de la lumière...

    Manet fut sans doute le premier à oser ...1863 se souvient encore de sa fameuse "Olympia" !

    Degas , c'était le champion de la composition et du mouvement ...

     

     

  • 10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    Cette litho ( dont on ignore l'auteur )  date de 1878 .

    Elle présente un Charles Daubigny apaisé après une carrière féconde  qui le vit évoluer , enrichir sa palette .

    Ses rencontres avec les impressionnistes,Manet Pissaro, Bazille,Morisot ,Renoir dans les années 1860 lui permirent de comprendre cette nouvelle façon de peindre .

    En 1869 , quand il devint membre du jury du Salon il fut un des rares à défendre cette école qui dérangeait ses collègues  très attachés aux canons du classicisme.

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1851 -la moisson         

      Daubigny se spécialisait dans la peinture de paysage .Mais il aimait y mettre de la vie , et ce vivant  sont ces paysans en plein travaux des champs .

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1862-le printemps .

    Il fut l'un des premiers à peindre en plein air  au contact de la nature .

    . Il dut essuyer des reproches du genre " tes toiles sont inachevées ."

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

     1870-les blanchisseuses.

    En janvier 1871 , Daubigny se réfugia à Londres , il voulait ainsi échapper à la guerre franco-prussienne.

    C'est là qu'il fit la connaissance de Monet et qu'il lui présenta le marchand d'art Durand-Ruel qui allait jouer , par la suite , un rôle prépondérant dans la diffusion des peintures impressionnistes.

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1871- Etaples - les bateaux .

    A l'occasion , comme ici à son retour de Londres , Daubigny peignait des marines .

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1877 -Les Andelys - Le château Gaillard .

    Les ondulations de la Seine , les ruines d'un Château imprenable au temps où Richard Coeur de Lion défendait Rouen contre les attaques françaises,ont inspiré l'artiste qui nous livre une toile à l'accent très  romantique .

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    Depuis 1862 les ruines sont classées "monument historique"

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • Eugène le Poittevin (1806-1870)

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1832 :l'art de hâler un bateau sur la plage ...

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1865: baignade à Etretat

    Eugène Poittevin ( on écrit aussi Poitevin) était un parisien bon teint , tombé amoureux de la Normandie et en particulier d'Etretat que lui avait fait connaître un autre Eugène , Isabey .

    Il aimait peindre des marines , des scènes de pêche .

    Après avoir acquis une villa à Etretat il avait fait connaissance de la famille Maupassant .

    C'est  le jeune Guy qu'il a peint à la pointe de ce plongeoir rustique et ingénieux qui faisait  l'enchantement de la jeunesse locale .

    -=-=-=-=-=-=-=-=-=

    Frank Myers Boggs

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1885- Honfleur-abondance de bateaux dans le port( détails)

    Boggs était un américain parmi les autres ... un de ces nombreux artistes  à traverser l'océan pour découvrir l'ancien monde , Paris en particulier . Mais de Paris à la Normandie il n'y a qu'un petit pas à franchir ...

    Et le bassin d'Honfleur est si charmant ... A voir tous ces bateaux et mâts enchevêtrés on en imagine la fréquentation.

    La tonalité est grise , comme le veut le temps du jour ...

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1885-Honfleur,le bassin- (détails)

    Sur le quai les usagers du port vont et viennent , une cheminée de bateau dégorge sa fumée noire qui se perd dans un ciel plombé .

    -=-=-==-=-=-=-=

    Albert Lebourg ( 1849-1928)

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1890 (vers ...) le passage du bac à la Bouille

    Lebourg est le plus célèbre peintre impressionniste rouennais . Doyen d'une école marquée par la peinture de Claude Monet .

    Dont on retrouve le style ci-dessus . Tout en touches délicates , lumineuses . On est dans la suggestion .

     Que voit ont ? un attelage de 6 chevaux  sur un bac , à la Bouille , à 20 km de Rouen .

    Ces chevaux  changent de rive pour ensuite tirer des péniches le long du chemin de hâlage .

    _=_=_=_=_=

    René-Xavier Prinet

    9- Ils aimaient la Normandie ...9- Ils aimaient la Normandie ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    1896 la plage de Cabourg

     

     

     

    A la fin du 19ème siècle Cabourg était la plage à la mode pour les élégantes parisiennes.

    La mer n'est plus dangereuse ,ni malfaisante comme on pouvait le penser  au siècle précédent.

    Au contraire , on magnifie ses vertus curatives , et sa fraîcheur bonne pour   la santé .

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • 8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    1862-le Pont de Tournelle à Paris .

    Stanislas Lépine (1835-1892) est né normand ( à Caen ) mais , devenu parisien, il fut un chantre passionné des quais de la Seine .

    Elève de Corot , au contact du maître  il fut vite conquis par  la peinture en plein air .

    8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    1868- le pont Marie vu du quai Célestin .

     

    Un des tableaux les plus connus de Lépine.

    8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    1855- le port de Rouen

    Mais à l'occasion Lépine retournait en Normandie ...

    8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    1859 - dans le port de Caen -  retour à la ville natale !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • 6-Charles Mozin / L'incondittionnel de Trouville sur mer

    "C'est en 1825 que j'ai découvert Trouville  sur la  côte normande  et j'en suis vite devenu un  inconditionnel"

    -=-=-=

    Pour le monde de l' Art , Charles Mozin ( 1806-1862) est le "découvreur" de  ce qui était alors un charmant petit port normand et qui allait au fil des années devenir une station balnéaire .

    " A la fin des  années 50 , je ne reconnaissais plus le petit village de chaume qui avait fait ma conquête une trentaine d'années plus tôt" !

    7-Charles Mozin / L'inconditionnel de Trouville sur mer

    1849- le quai du port , à Trouville .

    7-Charles Mozin / L'inconditionnel de Trouville sur mer

    1855 - "l'invincible" arrive à Trouville .

    Une mer mouvementée , des bateaux ballottés à l'imagination de  Mozin .

    7-Charles Mozin / L'inconditionnel de Trouville sur mer

    1856- voiliers et barques sur la Touques .

    La Touques ( pourquoi un "s" ?) est une rivière qui se jette dans la Manche , entre Deauville et Trouville .

    Le tableau exprime une grande douceur de vie , sans doute en fin de journée . Tout est à l'unisson , même les chevaux participent à la quiétude du moment .

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • 6-Eugène Isabey- une forme de romantisme ...

     

    Eugène Isabey ( 1803-1886) voulait être marin ...Son père , artiste talentueux,célèbre miniaturiste , souhaitait qu'il fût peintre ...

    Que penses tu qu'il devînt ?

    Perdu !  Eugène peignit . Surtout des sujets marins , au point que "peintre de marine" fut il officiellement reconnu .

    Delacroix l'avait fortement marqué .Aussi n'est il pas étonnant qu'une forme de romantisme se dégage de ses tableaux .

    Notamment quand il mettait en scène la misère des marins .

     

     

     

    Eugène photographié en 1860 par Nadar

     

    6-Eugène Isabey- une forme de romantisme ...

    1863 : Granville - le bain

    Eugène était un bon parisien ... mais il fut très vite attiré par la Normandie qui n'était pas loin . Il devait même se fixer à Honfleur .

    Ci-dessus , il dramatise le bain que des femmes prennent dans la furie d'une nature déchaînée , sous un ciel sombre et menaçant . Même les bateaux sont à la peine !

    -=-=-=

    6-Eugène Isabey- une forme de romantisme ...

    1863-Granville -le bain  des femmes - détails

    6-Eugène Isabey- une forme de romantisme ...

    1863-Granville - le bain des femmes - détails-

    6-Eugène Isabey- une forme de romantisme ...

    1869-après la tempête-

    la misère humaine ,celle du pêcheur et de sa famille .

    6-Eugène Isabey- une forme de romantisme ...

    Sous les remparts .

    On ignore le lieu ... Certains émettent l'idée qu'il s'agirait de St Malo .

    6-Eugène Isabey- une forme de romantisme ...

     

     

     

     

     

     

     

    Eugène Isabey , parfois , peignait des sujets historiques , comme ci-contre  où  il évoque un épisode guerrier , celui de la défense d'un château .

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique