• Picasso. 1896-1907

    Picasso, génie du 20ème siècle

     

     

     

    A 8 ans , l'espagnol peignait déjà !

    A 92 ans l'artiste s'asseyait encore devant un chevalet ....

    Pendant 84 ans Pablo n'eut de cesse de se renouveler .

    Que dire d'un homme aux talents et à la créativité incommensurables ?

    Qui faut il glorifier ? Le Picasso de la bohème , de la découverte, de ses débuts ou le Picasso des portraits, d'une fin de carrière nantie ?

    Tellement de voies ont été ouvertes par le virtuose du 20ème siècle que son oeuvre ne pouvait que susciter commentaires passionnés .

    A chacun son Pablo préféré , à chacun son Pablo détesté !

    Mais quels que soient les jugements, tous reconnaîtront la prodigieuse carrière artistique de l'enfant de Malaga .

  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  •  

    Picasso 17 /

     

    1904-le repas frugal

     

     

     

     

     

     

     

    Ce tableau marque quasiment la fin de la période bleue de Picasso .

     Sa peinture s'orientera ,ensuite, vers l'abandon de la stylisation symbolique encore manifeste ci-contre où se côtoient misère (la maigreur des personnages qui n'ont rien à manger ) et amour fugace .

    Car le regard de la femme ne trompe pas ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Picasso 17 /Picasso 17 /                                                                                                                      

    Picasso 17 /

                                          

    1904- de gauche à droite : l'acteur , El Loco ,la femme à la corneille

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  •  

    Picasso 16 /   l'enfant au pigeonPicasso 16 /   l'enfant au pigeon

     

     

    1901 fut  le début de la période bleue de l'artiste que j'ai évoquée dans les notes précédentes.

     

     

    Mais il ne négligeait pas , pour autant , les autres formes d'expression .

     

    Ce qui frappe dans ces 2 autoportraits qui datent de 1901 (à gauche ) et de 1902 , c'est l'intensité du regard , à la puissance très scrutatrice.

     

     

     

     

     

     

     

    Picasso 16 /   l'enfant au pigeonPicasso 16 /   l'enfant au pigeon

     

     

    1903-l'enfant au pigeon

    le peintre cherche à construire une figure par la couleur.

     

     

     

    1901- les rastaquouères

    Comme pour l'enfant , Picasso utilise le cerne en une forme de simplification propre à attirer notre regard.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Picasso 16 /   l'enfant au pigeon

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Picasso /15/ la période bleue (9)-   pauvres pierreuses (2)Picasso /15/ la période bleue (9)-   pauvres pierreuses (2)1903-Soler

    Soler était un tailleur de Barcelone , un ami.

    Pablo allait souvent dîner chez lui. Etait même habillé ...

    En remerciements , l'artiste affamé lui laissait des toiles , quelques unes de la période bleue.

    Ces cadeaux devaient , par la suite ,prendre une valeur inestimable...

     

     

     

    1903-Vidal , accompagné

    Encore un copain ...Devant le talent de Pablo , ses amis de rencontre  le priaient de les "croquer" .

    Ici , il semble que la toile a été rapidement peinte  !

     

     

     

     

     

     

    Picasso /15/ la période bleue (9)-   pauvres pierreuses (2)

    Picasso /15/ la période bleue (9)-   pauvres pierreuses (2)1904-femme au casque de cheveux

    Nouveau type de femme peint ici.

    Profil , fin , aigu , sévère.

    Il s'agit de Madeleine , la première femme à être rentrée dans la vie tumultueuse de Picasso .

    L'aventure ne dura guère plus d'une année.

    Car Fernande allait la remplacer !

     

     

     

    1904-Célestine

    C'était une entremetteuse borgne de Barcelone .

    Sa maison close était voisine de l' atelier du peintre ...

     

     

     

    Picasso /15/ la période bleue (9)-   pauvres pierreuses (2)

     

     

     

     

    1904 -la repasseuse .

     

    C'était  ces petits métiers qui fournissaient des bataillons  de "pierreuses".

    La femme peinte est manifestement accablée par son travail.

    Le modèle serait Germaine , la femme qui avait brisé le coeur du copain Casagemas.

    Après Odette ,Germaine devint la maîtresse de Pablo , mais l'idylle ne dura guère et  Germaine fut supplantée par Madeleine avant que Fernande Olivier ne s'installe durablement (7 ans ) dans le coeur de l'insatiable espagnol , véritable bourreau des coeurs.

    Mais l'histoire sentimentale du maître n'allait pas s'arrêter là ...

    Je la continuerai une autre fois !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Tandis qu'il faisait , 4 fois par jour , le trajet Montmartre-Montparnasse , à pied, pour se nourrir d'un repas à 1 franc ,  Pablo Picasso peignait des toiles où perçait   sa compassion.

    Il côtoyait , en effet,le peuple souffrant et laborieux .

    Ses modèles , il les trouvait dans le monde du travail , les blanchisseuses , les employées de maison , les repasseuses , les petites mains des magasins .

    Tous ces petits métiers à cent sous qui se nourrissaient difficilement .

     

    Picasso /13/ la période bleue(8) - Les pauvres pierreuses ! (2)Picasso /13/ la période bleue(8) - Les pauvres pierreuses ! (2)1903 : l'étreinte

    La composition est d'une grande plénitude .

    Sans connotation vulgaire ou sexuelle .

     

     

    1903-la mère et l'enfant

    Picasso était tellement fauché en cette année qu'il dut se séparer de ce pastel pour acheter un billet pour rejoindre Barcelone .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Picasso /13/ la période bleue(8) - Les pauvres pierreuses ! (2)Picasso /13/ la période bleue(8) - Les pauvres pierreuses ! (2)1903-la mère et l'enfant au bord de la mer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1903-Sébastien Junyer

    Pour vivre Picasso peignait de nombreux portraits .

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  •  

    Une semaine avec .... Pablo Picasso

    -=-=-=-

     

    Il enveloppait la détresse qu'il croisait d'une enveloppe bleue...

    Picasso /13/  La période bleue (7)Picasso /13/  La période bleue (7)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En ce début du 20ème siècle Picasso fréquentait tous les lieux parisiens . Il y promenait sa misère d'artiste famélique et rencontrait aussi bien des critiques d'art et écrivains comme Gustave Coquiot (1901) ou le milieu de la prostitution ( , 1901 , la pierreuse), un personnage de la nuit ,saisi dans la lumière crue d'un bistrot de Paris :

    femme pitoyable dont on peut imaginer la misère sous le masque agressif du maquillage.

    L'habitude avait été prise d'appeler les prostituées , des "pierreuses " parce que on les croisait fréquemment dans les bâtiments ou maisons en ruines , au milieu des gravats et des pierres .

    Picasso /13/  La période bleue (7)Picasso /13/  La période bleue (7)

     

     

     1901-nu aux bas rouges -                            1902,la buveuse assoupie.

     

    Picasso /13/  La période bleue (7)Picasso /13/  La période bleue (7)

     

     1902-nu féminin au dos assis                             1902-pierreuses au bar

     

     

     

    Picasso /13/  La période bleue (7)Picasso /13/  La période bleue (7)

     

     

     1902 - une pierreuse à St Lazare ( qui était la prison des femmes )

    une chanson avait été écrite qui exprimait le désarroi de ces femmes , Toulouse-Lautrec ayant illustré le format de présentation .

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique