• * Pissarro 8 / 1869-La route de Versailles à Louveciennes

     

    Camille Pissarro et sa famille ne sont pas restés longtemps à Pontoise ...

    Une petite année et puis s'en va !

    Oh,  pas loin , à Louveciennes . A l'ouest de la capitale.

    Toutefois , il gardait un appartement à Paris pour des questions de commodités.

    Car il se rendait fréquemment dans un café célèbre à l'époque , le café Guerbois où les jeunes peintres impressionnistes pouvaient refaire le monde , celui des Arts en particulier.

    Pissarro 8 /

    1868-Pontoise , le lac

    Pissarro 8 /

    1869-la route de Versailles à Louveciennes sous la neige

    Très impressionniste comme toile avec ses formes de personnages  plutôt suggérées que dessinées.

    Pissarro 8 /

    1870-Louveciennes - le châtaignier

    Encore un hiver neigeux . mais une volonté assurée d'éclairer le tableau par les couleurs de l'arrière -plan

    Pissarro 8 /

    1870-La route de st Germain à Louveciennes

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Septembre à 16:36

    Beaucoup de charme, c'était le temps des petites maisons et des rues sans automobiles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :