• Pont-Aven 2 / 1878-le port de Pont-Aven

    Pont-Aven 2 /  Sur les bords de l'Aven

    1878-le port de Pont-Aven- G.Roullet

    Sur l'Aven , les installations sont très rudimentaires .

    Dommage que la facture du tableau soit si sombre . Sans doute un parti-pris de l'artiste.

    Pont-Aven 2 /  Sur les bords de l'Aven

    1879- le port de Pont-Aven- W. Lamb Picknell

    L'américain est resté 5 années à Pont -Aven .

    En ces années , le port était très actif : grains et farines pour les nombreux moulins , denrées alimentaires , bois , granit en provenance des carrières locales.

    Pont-Aven 2 /  Sur les bords de l'AvenPont-Aven 2 /  Sur les bords de l'Aven

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A gauche ,un de ces petits métiers (ici le rétameur peint vers 1880 par un peintre américain , Nicholls) nombreux à l'époque.

    A droite , 1886-les 4 bretonnes de Gauguin .

    Le tableau est encore dans une forme de "couleur locale" . Son dessin est déjà bien simplifié.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Simone
    Samedi 12 Octobre à 08:45

    Fin du 19ème , dans les salons parisiens ,On louait Pont Aven ,un centre bouillonnant de culture artistique d'où émergeaient de nombreux anglo-saxsons .

    2
    Roger
    Samedi 12 Octobre à 08:48

    A quoi tient l'émergence d'un lieu ...Une rivière , un port,un environnement pittoresque ,des habitants chaleureux et accueillant...

    3
    Samedi 12 Octobre à 16:03

    Bonsoir Gil, trop occupée en ce moment pour être sur internet, j'aurai du mal à commenter tes dernières notes, il y en a beaucoup. Aussi je ne fais qu'un commentaire pour tes 10 notes les plus récentes. Pont Aven, j'y suis allé il y a quelques années et j'ai trouvé le port petit mais localement il était suffisant à l'époque de ces peintures. MONET : je reconnais Ste Adresse où les parents de mon père se sont mariés en juin 1919 et je suis allée sur le lieu de leur mariage en 2013. Il était temps car un an après le jardin où les parents de ma grand-mère ont vécu avec leurs deux filles pendant la guerre 14-18, le jardin a été rasé et un immeuble a pris la place ainsi qu'un parking. MONET 7 : j'adore le visage de Camille et son chien 1866, en robe verte, il est très expressif. LE POLDU 2 : Les sabotiers de Clohars Carnoët : il nous serait difficile, actuellement, de conduire une voiture avec des sabots, ainsi que de faire des randonnées avec ça aux pieds. PICASSO 17 / 1904, le repas frugal : quelle misère ! Bon week end et bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :