• 3-Breton- le "vrai" du monde paysan1883 -jules Breton-autoportrait

     

     

     

     

     

     

    Jules Breton ( 1827-1906) est un gars du Nord , un ch'ti ...

    D'une famille de notables , un père , maire de Courrières .

    Formation artistique classique avec des maîtres comme Ingres ou Vernet.

    Mais de cet enseignement , il versera dans une expression plus réaliste , plus naturaliste.

    Notamment après 1848 et les forts bouleversements sociaux et politiques qui secouèrent la France .

    En effet la montée de l'industrialisation avait provoqué un exode  des campagnes vers les villes et suscité , chez les intellectuels , les artistes en particulier , une prise de conscience de la rudesse de la vie paysanne .

     

     

     

     

     

     

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1852- la  jeune glaneuse se repose .

    Un magnifique contre-jour .

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1856-le feu dans la meule !

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1857- la bénédiction du blé .

    l'omniprésence de la religion ...

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1858- la mise en place d'un calvaire .

    Tout le monde est sur le pont !

    3-Breton- le "vrai" du monde paysan

    1859- devant la cheminée .

    On ne lésinait pas devant les volumes ... je ne te dis pas le vent qui pénétrait dans la maison par l'énorme conduit !

    Observe que la maison est plutôt dépouillée , ce qui en dit long sur la misère du couple.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • 1-Pte du Raz /

    1882-pte du raz- brûleuses de varech - G. Clairin .

    On peut voir cette toile  d'inspiration très fantastique au Musée d'histoire de St Brieuc .

    On y voit des femmes ( accompagnées de leurs enfants) activer un palan afin de remonter le varech .

    L'image est volontairement dramatisée et met en relief le travail pénible des femmes que l'on voit tout au long de la falaise .

    En arrière plan , derrière un "talus" de pierres grossièrement taillées ,  on brûle ce varech pour en faire un engrais .

    1-Pte du Raz /

    1830-la pointe du Raz - E. Lansyer

    Emmanuel Lansyer est un habitué des côtes bretonnes qu'il aime fixer sur ses toiles .

    L'opposition est assez marquée entre un ciel et une mer , aux teintes  claires voisines ,et une terre aride au dénuement fracassant .

    1-Pte du Raz /

    1895- la pointe du raz vue par maxime Maufra

    Comme son collègue Lansyer , Maufra est un voyageur perpétuellement à la recherche d'angles bretons du meilleur effet .

    Il a trouvé cette pointe  du bout du monde qui le fascine et à laquelle il donne beaucoup de mouvements ,de  couleurs et de vie .

    1-Pte du Raz /

    1952-La baie des  Trépassés - De Vlaminck

    Maurice de Vlaminck , fils d'un flamand et d'une lorraine s'est retrouvé lors de  son service militaire à Vitré .

    Première rencontre avec la Bretagne . Il reviendra plus tard , à St Brieuc , où s'est installée sa fille .

    En 1949 , il se retrouve , en visite à Pont Aven . D'un pas , c'est la visite à la   mythique  Pte du Raz .

    La toile qu'il peint , en 1952, trahit une vision presqu'apocalyptique du lieu ...

    La tonalité des couleurs se veut être à l'unisson d'un pays qui nourrit de nombreuses légendes et devant lequel on frémit volontiers  !

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • 2.kichner / "créer une liberté de vie!"2.kichner / "créer une liberté de vie!"2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1907/1908 / nus

    "Nous voulons créer une liberté de vie et de mouvement  par rapport aux forces anciennes      trop bien ancrées "      (Manifeste des expressionnistes allemands )

     

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1908 . Méditation

    Kichner est l'un des  fondateurs du premier mouvement expressionniste allemand,die Brücke ( le pont) fondé en 1905. Ces jeunes artistes voulaient un " pont" entre le passé et le présent .

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1908 Emmy Frisch

    Ces expressionnistes étaient  marqués par le fauvisme , de Matisse en particulier ,  ils voulaient libérer les couleurs .

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1908 une rue de Dresde

    Kichner et ses amis voulaient des formes plus  suggérées que restituées .

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1908 la maison

    refuser le formalisme , laisser libre cours aux impressions immédiates , aux émotions .

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1909  le bain

    2.kichner / "créer une liberté de vie!"

    1909 la femme à la chemise blanche .

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires
  • 10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    Cette litho ( dont on ignore l'auteur )  date de 1878 .

    Elle présente un Charles Daubigny apaisé après une carrière féconde  qui le vit évoluer , enrichir sa palette .

    Ses rencontres avec les impressionnistes,Manet Pissaro, Bazille,Morisot ,Renoir dans les années 1860 lui permirent de comprendre cette nouvelle façon de peindre .

    En 1869 , quand il devint membre du jury du Salon il fut un des rares à défendre cette école qui dérangeait ses collègues  très attachés aux canons du classicisme.

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1851 -la moisson         

      Daubigny se spécialisait dans la peinture de paysage .Mais il aimait y mettre de la vie , et ce vivant  sont ces paysans en plein travaux des champs .

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1862-le printemps .

    Il fut l'un des premiers à peindre en plein air  au contact de la nature .

    . Il dut essuyer des reproches du genre " tes toiles sont inachevées ."

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

     1870-les blanchisseuses.

    En janvier 1871 , Daubigny se réfugia à Londres , il voulait ainsi échapper à la guerre franco-prussienne.

    C'est là qu'il fit la connaissance de Monet et qu'il lui présenta le marchand d'art Durand-Ruel qui allait jouer , par la suite , un rôle prépondérant dans la diffusion des peintures impressionnistes.

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1871- Etaples - les bateaux .

    A l'occasion , comme ici à son retour de Londres , Daubigny peignait des marines .

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    1877 -Les Andelys - Le château Gaillard .

    Les ondulations de la Seine , les ruines d'un Château imprenable au temps où Richard Coeur de Lion défendait Rouen contre les attaques françaises,ont inspiré l'artiste qui nous livre une toile à l'accent très  romantique .

    10- Daubigny / le défenseur de l'impressionnisme

    Depuis 1862 les ruines sont classées "monument historique"

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • 1-Morlaix /

    1874-la rivière de Morlaix- E Lansyer

    Ce qui frappe dans ce tableau c'est un ciel travaillé qu'un Boudin ne renierait pas ... mais aussi les méandres d'une rivière qui permet à Morlaix de revendiquer un statut portuaire .

    1-Morlaix /

     

    1868_le remouleur - Jules Noël(1810-1881)

     

     

     

     

     

    Morlaix , c'est un riche passé historique . Uniques sont les  maisons à lanternes.

    Et que dire des vieille ruelles du centre ville ...

    L'artiste a donné beaucoup de mouvements à une toile très vivante .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1-Morlaix /

    1815-la grande place de Morlaix - E. Puyo

    Le magnifique estuaire qui relie la ville à la mer , équipé d'écluses , fait de Morlaix  un  port à petit cabotage .

    C'est l'extrémité du bassin à flot qui est ici représentée .

    1-Morlaix /

    1815-la rue Carnot . Edmond Puyo

    Edmond Puyot aimait la ville dont il fut maire . Conservateur du musée , il avait encore le don de la peinture . Aussi a t il laissé des toiles intéressantes  de véracité :maisons en pans de bois , commerces , habitants , activité de livraison ( cette charrette ci-dessus doit sans doute livrer de la marchandise sur le port ) .

    Ces maisons seront par la suite détruites pour assurer l'ouverture d'une grande voie Paris -Brest .

    1-Morlaix /

    1835 ( vers )- Morlaix - sur le quai-Isabey

    'Un aspect du port dont on devine l'activité .

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • 1.Macke /

    1905 pêcheurs sur le bord du Rhin

    A 17 ans , le jeune August suit  les Beaux arts de Dusseldorf , mais déjà il aspire à plus de liberté de travail sur les sujets du quotidien ( comme ci-dessus) qui lui conviennent mieux que les propositions académiques .

    1.Macke /

    1907 l'arbre dans le champ de blé

    En 1907 Macke découvre la modernité française , l'impressionnisme en particulier .

    Cette perception va modifier sa perception de la vie et de la peinture .

    A Paris ,  il découvre ainsi les oeuvres de Manet , Degas , Toulouse-lautrec ainsi que la vie parisienne .

    En été 1907 , en plein air , il réalise cette petite esquisse à l'huile ( ci-dessus) .

    1.Macke /1.Macke /

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                      En 1909 Auguste épouse  Elisabeth Gerhardt la nièce d'un     collectionneur qui finance ses travaux .     (à gauche  et à droite)

    Voyage de noces à Paris .

     

     

     

     

    1.Macke /1.Macke /

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1909 Elisabeth cousant .

                                                                                                                         autoportrait

     

    1.Macke /1.Macke /

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1910 Adam et Eve   

    Influence nabiste , un dessin très marqué ,des couleurs affirmées en aplats .

    Technique que l'on retrouve également sur le tableau de droite   .

                                                                                                  

     

                                                                                                                                       1910 jeune fille à la poupée

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Eugène le Poittevin (1806-1870)

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1832 :l'art de hâler un bateau sur la plage ...

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1865: baignade à Etretat

    Eugène Poittevin ( on écrit aussi Poitevin) était un parisien bon teint , tombé amoureux de la Normandie et en particulier d'Etretat que lui avait fait connaître un autre Eugène , Isabey .

    Il aimait peindre des marines , des scènes de pêche .

    Après avoir acquis une villa à Etretat il avait fait connaissance de la famille Maupassant .

    C'est  le jeune Guy qu'il a peint à la pointe de ce plongeoir rustique et ingénieux qui faisait  l'enchantement de la jeunesse locale .

    -=-=-=-=-=-=-=-=-=

    Frank Myers Boggs

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1885- Honfleur-abondance de bateaux dans le port( détails)

    Boggs était un américain parmi les autres ... un de ces nombreux artistes  à traverser l'océan pour découvrir l'ancien monde , Paris en particulier . Mais de Paris à la Normandie il n'y a qu'un petit pas à franchir ...

    Et le bassin d'Honfleur est si charmant ... A voir tous ces bateaux et mâts enchevêtrés on en imagine la fréquentation.

    La tonalité est grise , comme le veut le temps du jour ...

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1885-Honfleur,le bassin- (détails)

    Sur le quai les usagers du port vont et viennent , une cheminée de bateau dégorge sa fumée noire qui se perd dans un ciel plombé .

    -=-=-==-=-=-=-=

    Albert Lebourg ( 1849-1928)

    9- Ils aimaient la Normandie ...

    1890 (vers ...) le passage du bac à la Bouille

    Lebourg est le plus célèbre peintre impressionniste rouennais . Doyen d'une école marquée par la peinture de Claude Monet .

    Dont on retrouve le style ci-dessus . Tout en touches délicates , lumineuses . On est dans la suggestion .

     Que voit ont ? un attelage de 6 chevaux  sur un bac , à la Bouille , à 20 km de Rouen .

    Ces chevaux  changent de rive pour ensuite tirer des péniches le long du chemin de hâlage .

    _=_=_=_=_=

    René-Xavier Prinet

    9- Ils aimaient la Normandie ...9- Ils aimaient la Normandie ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    1896 la plage de Cabourg

     

     

     

    A la fin du 19ème siècle Cabourg était la plage à la mode pour les élégantes parisiennes.

    La mer n'est plus dangereuse ,ni malfaisante comme on pouvait le penser  au siècle précédent.

    Au contraire , on magnifie ses vertus curatives , et sa fraîcheur bonne pour   la santé .

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • 1-Ouessant / l'île du bout du monde

     

     

     

     

    Qui voit Molène voit sa peine ... Qui voit Ouessant voit son sang!

    Cette maxime voudrait elle dire qu'il est malaisé de prendre pied sur cette île du bout du monde ?

    De tous temps  ont véhiculé les idées que l'île est soumise à des tempêtes monstrueuses ,que ses côtes déchiquetées restent des menaces permanentes , que ses courants menacent sans cesse la navigation...

    Mais  ce dont on est certain c'est que les îliens étaient  de farouches marins , que leurs épouses , à l'image de celle que Méheut à croquée ci-contre , les accompagnaient dans leur rude combat .

     

     

     

     

     

     

     

    1-Ouessant / l'île du bout du monde

    1875-Ouessant - E. Lansyer

    Dans ce tableau ,toute la sauvagerie , toute la beauté d'Ouessant  .

    1-Ouessant / l'île du bout du monde

    1895- neige à Ouessant - Henry Moret .

    Il neige pas souvent en Bretagne , encore moins sur l'île ...l'artiste avait découvert Ouessant en 1889 et par la suite il y fit de nombreux voyages .

    Très riche palette de couleurs avec de nombreuses nuances de blanc très difficiles à rendre .

    1-Ouessant / l'île du bout du monde

    1897-la pointe de Pern - Henry Moret .

    On est ici dans une des parties les plus sauvages de l'île.

    1-Ouessant / l'île du bout du monde

    1899- Portraits de femmes-Charles Cottet

    Un magnifique travail en clair-obscur pour évoquer la détresse de femmes sans doute touchées par la perte d'un proche ..

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • 3.Le fauconnier / L'oublié de l'histoire !C'était une nature empreinte d'humilité ,très discrète , et pourtant curieuse .

    Henri Le Fauconnier (1881-1946) ,plutôt que rechercher une quelconque gloire ,préférait s'adonner à l'exploration artistique .

    Un plaisir tout personnel .

    Ainsi il fut de toutes les avant-gardes .

    Le fauvisme ? bien entendu . Ce fut bref mais passionnant .

    Le nabisme lui inspira des aplats de couleur délimités par de larges traits noirs .

    Il sera su Salon des indépendants de 1911 qui expose les premières oeuvres cubistes .

    Après la guerre 14-18 , on le voit s'exprimer dans l'expressionnisme .

    Puis il se tournera vers une peinture plus réaliste.

    Le fauconnier est un oublié des livres d'histoire .

    Pourtant nombre de musées le présentent toujours , notamment en Hollande où l'on peut trouver la majorité de ses toiles .

     

     

    1918 Le Fauconnier vu par Jan Toorop

     

     

    3.Le fauconnier / L'oublié de l'histoire !

    1908 Ploumanach ( dans les Côtes d'Armor

    Gauguin lui avait ouvert le chemin de la Bretagne .

    2o ans après son illustre ainé ,Le Fauconnier la découvrait à son tour et y  peignait les rochers de Ploumanach ( 22).

    C'était sa période fauve .

    3.Le fauconnier / L'oublié de l'histoire !

    1910 le village au milieu des rochers .

    Beaucoup de géométrie dans ce tableau . L'inspiration cubiste est en marche !

    3.Le fauconnier / L'oublié de l'histoire !

     

     

     

     

     

     

    1910 l'abondance

     

     

    Formes en tous genres  n'empêchent pas de reconnaître une femme et son enfant.

    Mais aussi un berger et ses moutons , la mer et les bateaux , un village , un château ...

    Serait ce l'abondance ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    3.Le fauconnier / L'oublié de l'histoire !3.Le fauconnier / L'oublié de l'histoire !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                      1912 le lac de St Petersbourg                                                                                                                                               1912         l'arbre

    3.Le fauconnier / L'oublié de l'histoire !

    1915 le signal . St Petersbourg

    Plusieurs influences ici :les couleurs agressives du fauvisme , la géométrie du cubisme  (le signal) .

    A l'homme au chapeau  de se débrouiller !

    3.Le fauconnier / L'oublié de l'histoire !

    1943 le village forestier de Grosrouvre .

    Chacun y cherchera son propre langage ...

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • 8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    1862-le Pont de Tournelle à Paris .

    Stanislas Lépine (1835-1892) est né normand ( à Caen ) mais , devenu parisien, il fut un chantre passionné des quais de la Seine .

    Elève de Corot , au contact du maître  il fut vite conquis par  la peinture en plein air .

    8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    1868- le pont Marie vu du quai Célestin .

     

    Un des tableaux les plus connus de Lépine.

    8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    1855- le port de Rouen

    Mais à l'occasion Lépine retournait en Normandie ...

    8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    8-Stanislas Lépine- le peintre des quais de Paris

    1859 - dans le port de Caen -  retour à la ville natale !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires