• Serebriakova,l'unique

    Serebriakova,l'unique 

     

     

    Zinaïda Serebriakova (1884-1967) était une descendante des Lanceray , émigrés en Russie  au 18ème.

    La révolution d'octobre 1917 allait bouleverser sa vie , son mari décédant dans les geoles bolcheviques.

    Ruinée après la confiscation des biens familiaux, elle se résolut à émigrer à Paris , en 1924.

    Sans ses 4 enfants et sa mère malade.

    Elle espérait monnayer ses talents.

    C'était comme un retour aux sources , certes ,mais O combien dérisoire et miséreux ...

    Alors que l'artiste était devenue française en 1947 , ce n'est qu'à la mort de Staline qu'elle  put renouer avec ses proches restés en Russie.

    En France , Z Serebriakova ne put jamais se fondre dans les mouvements modernistes et abstraits de l'époque.

    Sa peinture au style d'un réalisme classique  ne convenait pas à la période.

    Néanmoins , le temps passant ,les observateurs allaient reconnaître à cette grande dame discrète le talent d'exprimer une expression propre à magnifier les personnages qu'elle mettait en scène.