• V- Gogh,le visionnaire

    Van Gogh , visionnaire du 19ème

     

     

      Vincent Van Gogh est entré dans mon " Panthéon" artistique .

    C'est une tragédie que la vie de cet incomparable artiste dont la carrière ne s'est étendue que sur 10 ans , 10 années au cours desquelles il ne peignit pas moins de 870 tableaux !

    Comment en effet ne pas prendre en commisération l'existence d'un homme  , d'un visionnaire solitaire ,perdu dans la souffrance de l'ignorance dans laquelle le monde le tenait .

    Malgré ses inlassables efforts pour toucher le coeur de ses concitoyens , Vincent Van Gogh échouait , d'année en année ,rendant son existence de plus en plus misérable au point de vivre dans une forme de  dénuement aussi bien physique que moral .

    Quand le 27 juillet 1890 , dans un champ de blé - lui qui les avait tant peints- il se tira une balle de révolver ,il avait décidé de quitter ce monde qui le reniait au point de ne lui avoir acheté qu'une seule toile !

    Il laissait , mais il l'ignorait ,une oeuvre que la postérité découvrirait ,un héritage d'une étonnante richesse artistique et d'un grand pouvoir d'expression qui en ferait le somptueux peintre  du 19ème siècle .

  • 5.Van Gogh / 1883 :Drente , la misère ! 

     

     

    1883 est une année très difficile pour Vincent .

    Il  vit à La haye avec Sien et ses enfants .

    Il n'arrête pas de peindre,de dessiner .

    Sa peinture est  imprégniée par  celle de Millet  qui a ouvert l'espace de ses toiles à la réalité quotidienne et aux classes les plus modestes .

    Le réalisme de Courbet le séduit tout autant.

    Cependant  ,c'est l' art de Millet , tourné vers le social qui retient particulièrement son attention ...

    La représentation que donne le normand de la vie des petites gens , bien qu'encore idéalisée ,frappe profondément l'imagination de l'artiste .

    Hélas , les tableaux ne se vendent pas et il y a plusieurs bouches à nourrir ...

    C'est la misère  " je ne peux pas vivre de manière plus économe que nous le faisons ".

    Théo , le jeune frère a beau  aider régulièrement Vincent en lui envoyant de l'argent , au fil des mois  la situation va empirer .

     

     

     

     

    mars 1883 :femme à la brouette

     

     

    5.Van Gogh / 1883 : , la misère !

    avril 1883 . La Haye , champ de tulipes .

    Ce sera peut être le seul tableau "lumineux" de la période

    5.Van Gogh / 1883 : , la misère !

    1883 , août . Crépuscule à Loosduinen

    Des teintes très sombres , caractéristiques de la période .

    5.Van Gogh / 1883 : , la misère !

    1883 septembre . La haye , la ferme .

    5.Van Gogh / 1883 : , la misère !

    1883 .Octobre .La  Drenthe . ramassage de la Tourbe par deux paysannes

    En juin 83 , le pasteur de père déclarait à son fils "ne sacrifie pas ta position pour une femme ..."

    A l'automne ,Théo , le frangin ,convainc enfin Vincent de se déparer de Sien .

    La charge était devenue insupportable .

    Commence alors , dans la Drenthe , une région éloignée dans le nord de la Hollande , une période de solitude et d'amertume qui donne naissance à des tableaux comme celui présenté ci-dessus et ci-dessous .

    la misère humaine !

    5.Van Gogh / 1883 : , la misère !

    1883. octobre . La Drenthe . un couple charge la tourbe dans un bateau .

    les personnages sont à  peine esquissés , simples silhouettes .

    Seul semble compter le message à la tonalité particulièrement assombrie.... .

    A l'image de l'humeur de Vincent.

    5.Van Gogh / 1883 : , la misère !

    1883. octobre . La Drenthe . Chaumière avec foin et tourbe .

    5.Van Gogh / 1883 : , la misère !

    1883 octobre . le paysan brûle les mauvaises herbes .

    5.Van Gogh / 1883 : , la misère !

    1883 décembre . Nuenen . la vente du bois .

    Etonnants personnages , figés dans une sorte de "garde à vous".

    En ce mois de décembre 1883 , usé par la déception , la misère , Vincent Van Gogh ,30 ans , revient chez ses parents qui habitent maintenant à Nuenen dans le Brabant septentrional .

    Il n'a cependant pas espoir de regagner leur confiance . Au contraire , il se sentira vite incompris , considéré comme différent et marginal .

     

     

     


    2 commentaires
  • La Haye sera un moment important dans la vie privée de Vincent .

    En janvier 1882 il rencontre Clasina Hoornik , communément appelée Sien.

    C'est une prostituée ,plus âgée , alcoolique,déjà mère d'une petite fille et de surcroît enceinte à nouveau ; "Ce n'est pas la première fois que j'aurais une inclinaison pour une de ces femmes maudites , condamnée et méprisée par les pasteurs"  Ecrit il à son frère Théo .

    "Cette femme est laide et fanée? pour moi elle est belle !"

    L'artiste se moque des convenances et accueille chez lui Sien et sa fille . Elle sera à la fois sa compagne et son modèle . " Son visage porte les traces de la vérole dit il encore à son frère , autant dire qu'elle n'est pas jolie , mais les lignes de son visage sont simples et ne manquent pas de grâce"

    4.V Gogh. Liaison avec Sien

    1882 Sien assise près du poèle , un cigare à la main

    4.V Gogh. Liaison avec Sien

    1882 Sorrow ( douleur ).

    Le corps usé et flétri de Sien est l'un des plus  célèbres dessins de V Gogh .

    4.V Gogh. Liaison avec Sien

    1883 , la mine battue ,le regard fuyant , la tritesse aussi chez la fille ainée de Sien .

    4.V Gogh. Liaison avec Sien

    1883 . Sien coud . Près d'elle sa fille .

    4.V Gogh. Liaison avec Sien

    1882 . la Haye .L'attente du fiacre .

    4.V Gogh. Liaison avec Sien

    1882 la loterie . L'espoir de gagner !

    V Gogh peint le quotidien , les petites gens .Toujours des teintes très sombres . Des formes  stylisées .

    4.V Gogh. Liaison avec Sien

    1882 . Le semeur .

    l'influence de Millet est évidente .

    4.V Gogh. Liaison avec Sien

    1882 . le vieil homme épuisé  ( au seuil de l'éternité ) .

    Rien n'est gai dans les tableaux de Vincent : la misère , la tristesse , la pauvreté ,le désespoir ...

    4.V Gogh. Liaison avec Sien

    1882 . la brouette

     

     


    2 commentaires
  • van Gogh  /3/ Chassé d'Etten ,retour à La Haye !

    1882 . Une jeune fille dans le bois .

    En avril 1881 , Vincent avait réintégré le domicile paternel , à Etten . Avec un cinglant constact d'échec personnel à la clé .

    La carrière de marchands d'objets d'art ? licenciement ... Pasteur dans le ghetto des pauvres du Borinage ? renvoyé par la hiérarchie ... Pour prendre confiance en soi y a pas mieux !

    6 mois de vie commune avec les parents furent suffisants pour établir un nouveau constat d'incompatibilité d'humeur .

    Une passion non partagée par la cousine Kee déclenchait de violentes disputes  .Il fut dit même que le pasteur Théodorus Van Gogh voulait mettre son fils sous tutelle . Bigre ...

    En janvier 1882 , Vincent  _ il avait 27 ans  - s'en alla donc . Direction La Haye où il retrouva Anton Mauve , un peintre célèbre apparenté à la famille .Ce dernier voulait conjuguer le réalisme  français avec la grande tradition réaliste du 17ème siècle hollandais .

    Grâce à ses conseils , Vincent aborda sérieusement la peinture .

    van Gogh  /3/ Chassé d'Etten ,retour à La Haye !

    1882 femme de pêcheur sur la plage.

    la touche est sombre , marque hollandaise .Le visage importe peu , il n'est même pas esquissé !

    van Gogh  /3/ Chassé d'Etten ,retour à La Haye !

    1882 la haye . La dune

    van Gogh  /3/ Chassé d'Etten ,retour à La Haye !

    1882 la haye ; la plage de Scheveningue .

    van Gogh  /3/ Chassé d'Etten ,retour à La Haye !

    1882 . le paysan

    L'intérêt pour les humbles demeure . Travail à grands coups de pinceaux .

    van Gogh  /3/ Chassé d'Etten ,retour à La Haye !

    1882 le pêcheur sur la plage .

    le visage n'intéresse toujours pas l'artiste . Seule compte l'attitude  .

    van Gogh  /3/ Chassé d'Etten ,retour à La Haye !

    1882 les raccomodeuses de filets .

    Toujours ces coloris sombres d'une mélancolie contagieuse .

     

     

     


    votre commentaire
  • Sorti très vite du moule scolaire -  élève médiocre ,  famille sans moyens..-  Vincent connut une décennie  1870 très instable .

     Que faire ? le commerce d'art comme quelques parentés ? la prêtrise comme père et grand père ? 

    le jeune hollandais tentera les 2 voies . Sans succès .

    Toutefois les années passées dans le monde de l' art lui feront découvrir les musées  ( à Londres , Paris ), la peinture des grands maîtres . C'est là sans doute que grandit , peu à peu , une vocation encore diffuse .

    Quand  V Gogh tente de devenir prédicateur populaire il s'installe dans une région minière belge et s'inflige même des pénitences corporelles pour s'identifier au maximum à la vie indigente des habitants . Cela ne plaît pas à la hiérarchie religieuse . Renvoi !

    Il n'y a plus que la peinture  " je serai artiste !" Retour chez les parents qui sont installés à Etten .

    V Gogh /   1870-81 : le temps des instabilités

    1881 Etten , le garçon à la faucille

    V Gogh /   1870-81 : le temps des instabilités

    1881 la cousette

    V Gogh /   1870-81 : le temps des instabilités

    1881 le dur labeur des femmes de mineurs

    V Gogh /   1870-81 : le temps des instabilités

    1881 le vieux paysan épuisé près du feu .

    Dans les tableaux ci-dessus , l'inspiration sociale est évidente

    -=-=-=-=-=-=

    Mais , à Etten la cohabitation de Vincent et des parents est de plus en plus difficile . Le jeune homme , qui prend  de l'âge doucement ,- il a 27 ans - décide de prendre vraiment son destin en main .

      Il décide quitter la maison et se rend à La Haye , mais sur le plan économique ce n'est pas brillant ! Heureusement , son jeune frère Théo   le soutient  pécuniairement .

    A La Haye , toutefois , Vincent retrouve un cousin par alliance , Anton Mauve ,un nom reconnu dans la peinture  ,qui va lui donner ses premiers cours   de peinture .

    V Gogh /   1870-81 : le temps des instabilités

    1882 La haye , femmes sous la puie .

    V Gogh /   1870-81 : le temps des instabilités

    1882 sur la plage de Scheveningen

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    A 13 ans perçait déjà chez Vincent une personnalité inquiète et tourmentée

    Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    le père Théodore , un pasteur  était vu par son fils comme un provincial bigot et fermé .

    Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    Anna , la mère " était dans la soumission"

    Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    Ce qui intéressait Vincent c'était le dessin , son passe temps favori . Ici  ,une allée en 1873

    Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    1873  l'étang du palais royal

    Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    1875 . Hubert le paysan .

    Vincent ne prend toujours pas de cours . Il adule Millet et son réalisme du monde paysan .

    Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    1876 la famille vivait à Etten ( dans le haut Brabant hollandais) où le père était pasteur de la paroisse . "ma jeunesse a été froide , sombre et stérile " écrira-t- il un jour à son frère Théo , le confident .

    Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    1880 un dessin d'après Holbein . Vincent forgeait sa main en copiant les plus grands maîtres .

    Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    1880 étude de nus

    Vincent Van Gogh ,l'auto didacte (1)

    1880 toujours cette envie de rendre hommage aux plus humbles . Les mineurs .

     

    .

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique