• VGogh.Arles.1888-1889

    VGogh.Arles.1888-1889

     

     

     

     

    Au cours de l'année 1887 les relations entre Théo et Vincent sont allés de mal en pis...

    L'hiver et son mauvais temps ne fait qu'augmenter l'irascibilité du peintre.

    En fait Van Gogh s'est aperçu qu'il n'était heureux qu'en plein air.

    Et encore à la belle saison!

    Théo écrit à sa soeur Wilhelmine :" Vincent est insupportable . Personne ne veut plus venir à la maison , tant il cherche querelle à tout le monde! J'espère qu'il ira s'installer , seul,quelque part..."

    Le peintre à compris quand il confie à son ami Emile Bernard :" Je veux me retirer dans le midi ... On m'a dit que j'y trouverai la lumière..."

    Encore une fois , l'impulsif va se laisser guider par son instinct.

    En février 1888 il part pour la Provence : ce sera Arles son nouveau port...

     

     

    janvier 1888:autoportrait au chevalet